Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La communication en passe de rattraper le marketing

20/03/2008 - par Lionel Lévy

De plus en plus souvent intégrés au comité de direction des entreprises, les communicants ont vu leur rémunération augmenter nettement en 2007.

C'est ce qu'on appelle un retournement de tendance. Selon Le Guide des salaires 2008, édité par Reed Business Information (propriétaire de Stratégies), c'est la première fois depuis 2000 que les augmentations annuelles des professionnels de la communication dépassent celles de leurs collègues du marketing. Les chargés de communication, débutants comme seniors, voient leur rémunération globale progresser nettement (+12 % en moyenne). La situation est encore plus favorable pour les directeurs de communication : par rapport à l'année précédente, et malgré leur plus jeune âge (deux ans de moins pour 44 ans en moyenne), ils sont beaucoup mieux rémunérés. De 61 500 euros bruts annuels en salaire médian en 2006, ils émargent dorénavant à 76 200 euros, soit une hausse de 20 %.

Pour expliquer ces fortes augmentations, Claire Cabaret, chef de produits en charge du Guide des salaires, évoque, à côté de la hausse des rémunérations fixes, une part variable qui monte en puissance. « C'est l'une des fortes tendances », explique-t-elle. Aujourd'hui, en effet, les actions de communication se mesurent. Les chargés de communication ont donc vu leur part variable augmenter de 2 %, qui représente aujourd'hui 9 % en moyenne de leur rémunération globale. Quant aux directeurs de communication, la part variable compte pour 11 % en moyenne de leur rémunération, mais atteint pour certains la moitié du salaire.

Des régions à la hauteur

Ces augmentations signifieraient-elles la consécration du rôle stratégique joué par la communication ? Les données du Guide des salaires 2008 tendent à le prouver. En témoigne la participation des directeurs de communication au comité exécutif de leur entreprise : un quart en fait partie en 2007, contre 17 % l'année précédente.

Les professionnels du marketing font sans doute les frais de cette nouvelle donne : les directeurs marketing ne sont plus que 35 % à avoir le statut de dirigeant, contre 52 % en 2006.

Côté rémunération, les augmentations sont bien moindres que celles relevées dans la communication. Le rajeunissement des titulaires de postes dans le marketing - de quatre ans pour les directeurs (44 ans de moyenne d'âge) et de deux ans pour les chefs de produits (35 ans)- n'explique pas tout.

Le poids de la part variable dans la rémunération est également en cause : pour les directeurs, celle-ci a chuté de 30 %. « Cela signifie sans doute que les objectifs fixés pour les actions marketing et les ventes de produits n'ont été que partiellement atteints », commente Claire Cabaret.

Enfin, que les communicants et les « marketeurs » en région se rassurent : ils ne sont pas forcément moins bien payés que leurs collègues parisiens. Pour ceux du marketing, les entreprises d'Alsace-Lorraine paieraient mieux que les sociétés implantées en Île-de-France (2 % de plus en moyenne).

Quant aux communicants, c'est l'Aquitaine qui les rémunéreraient le mieux (2 % de plus qu'en Île-de-France). De quoi donner envie de bouger aux Franciliens.

Envoyer par mail un article

La communication en passe de rattraper le marketing

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.