Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le modèle coopératif gagne du terrain

20/03/2008 - par Pascale Caussat

À l'image de l'agence Les Inventeurs, de plus en plus d'entreprises sont intéressées par le statut de société coopérative ouvrière de production (Scop).

Et si on faisait une Scop ? » La question est venue naturellement aux quatre fondateurs de l'agence-conseil en développement durable Les Inventeurs, au moment de définir le statut juridique de leur société en juillet dernier. « C'était l'occasion d'appliquer pour nous ce que nous conseillons à nos clients, à savoir mettre l'humain avant l'économie », témoigne Béatrice Gisclard, l'une des associés, avec Hervé Naillon, Cécile Bourdais et Elvire Toulorge.

Le mot Scop, ou société coopérative de production, fleure bon l'utopie autogestionnaire des années 1970. C'est oublier qu'une entreprise de plus de 1 000 salariés comme le groupe Chèque-Déjeuner fonctionne selon ses principes. Dans les médias, le magazine Alternatives économiques est géré ainsi.

Des bénéfices mieux répartis

Une Scop, c'est au final une société comme les autres, SA ou SARL, qui doit générer des bénéfices. Sauf que 25 % au moins de ceux-ci doivent revenir aux salariés sous forme de participation et d'intéressement. Tous les salariés ont vocation à devenir associés et peuvent participer aux décisions stratégiques sur le principe « une personne égale une voix ». Les bénéfices alimentent aussi, pour au moins 16 %, les réserves de l'entreprise, ce qui garantit sa pérennité. « Il y a des contraintes mais, finalement, c'est aussi intéressant économiquement qu'une SARL tout en étant plus protecteur et responsabilisant pour les salariés », assure Béatrice Gisclard.

D'après le réseau Scop Entreprises, le nombre de Scop a augmenté de 8 % en 2007, soit 1 827 sociétés pour 37 862 salariés et 169 millions d'euros de résultat. C'est dans le secteur des services que la progression est la plus forte. Les Inventeurs, qui ont réalisé un chiffre d'affaires de 125 000 euros en six mois d'activité, ont reçu une aide précieuse de l'Union régionale des Scop pour le montage financier. D'après leur expérience, les impôts et l'ANPE ignorent encore largement cette possibilité.

 www.scop.coop

«Lagestiond'uneentrepriseàl'épreuveducollectif»,Stratégiesn° 1404.

Envoyer par mail un article

Le modèle coopératif gagne du terrain

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.