Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La diversité mise sur les rails

20/03/2008 - par Lionel Lévy

Du 18 mars au 4 avril, dix entreprises sillonnent la France avec la SNCF pour embaucher et faire la promotion de la diversité. Une opération de recrutement... et d'image.

Difficile de faire plus alléchant. Quinze mille postes à pourvoir pour cinq cents métiers différents, dix grandes entreprises et institutions partenaires aux côtés de la SNCF (Accenture, Axa, BNP Paribas, l'armée, La Poste, Orange, The Body Shop, L'Oréal, Kéolis et TLF), douze étapes réparties dans l'Hexagone (Paris-Montparnasse et Paris-Nord, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Tours, Lyon, Nantes, Rennes, Metz, Mulhouse et Lille) : le tout pour promouvoir la diversité au travers de l'opération Le Train pour l'emploi et l'égalité des chances. De quoi mériter une conférence de presse de lancement exceptionnelle ! Réunis le 11 mars dernier autour de Christine Lagarde, la ministre de l'Économie, les dirigeants des entreprises partenaires jouaient des coudes pour souligner leur attachement à la lutte contre les discriminations.

Nombre d'actions des partenaires de l'opération témoignent depuis plusieurs années de leur engagement en faveur de la diversité. Un exemple avec la SNCF qui, depuis deux ans, a recruté, via ses rendez-vous « égalité et compétence », plus de mille jeunes issus des quartiers sensibles. Pour autant, en quoi, au vu du fonctionnement de l'opération, ce Train pour l'emploi favoriserait-il plus le recrutement de personnes discriminées que n'importe quelle autre opération d'embauche ? « Parler de train pour l'égalité des chances, c'est envoyer un message aux jeunes des quartiers sensibles qui n'osent pas postuler », répond Karim Zéribi, le monsieur diversité de la SNCF, initiateur de l'opération. Soit. Sauf que l'on aurait pu imaginer, alors, que des associations locales soient sollicitées pour relayer l'information dans les quartiers sensibles... Hormis APC Recrutement, dont Karim Zéribi est le fondateur, aucune structure oeuvrant dans la promotion de la diversité n'est partie prenante.

Moyens humains importants

Concernant la sélection des candidats, il sera très difficile d'avoir un entretien en se rendant sur les quais le jour J. Avant tout entretien - ils auront lieu à bord des quatre « voitures entretien » du train - l'ANPE (autre partenaire de l'opération avec le Conseil national des missions locales) est chargée par les entreprises de présélectionner les candidats. Enfin, attention à la surpromesse concernant les quinze mille postes proposés : 70 % sont en effet en contrat à durée indéterminée (CDI), le reste en contrat d'alternance et en stages. Et, de l'aveu d'un recruteur, « le chiffre réel est inférieur à 15 000 car certaines entreprises ont glissé un chiffre correspondant à leur objectif annuel de recrutement. » Si entre 5 000 et 10 000 candidats sont attendus à chaque étape du périple, la majorité des entreprises table sur un objectif de 10 % d'offres pourvues grâce à l'opération. À titre d'exemple, BNP Paribas, qui propose 1 000 postes en CDI, estime, selon Bénédicte Monneron, sa responsable recrutement, que « 100 embauches seraient un bon score ».

Quoi qu'il en soit, les entreprises partenaires ont mis les moyens pour faire du Train pour l'emploi et l'égalité des chances une réussite. BNP Paribas a ainsi mobilisé une centaine de collaborateurs pour les besoins de l'opération. Accenture, une cinquantaine. La SNCF, elle, dépêche une vingtaine de chargés de recrutement... Quant au coût du ticket d'entrée pour être partenaire, intégrant le processus de présélection, le coût logistique, le plan de communication (France Info, le groupe de presse Amaury et France 5 sont partenaires), il avoisine 50 000 euros par entreprise.

www.train-emploi.fr

Envoyer par mail un article

La diversité mise sur les rails

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.