Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les diplômes d'entreprise bientôt certifiés par l'État ?

10/04/2008 - par Lionel Lévy

Si la formation continue en entreprise n'est pas une nouveauté, l'association entre Conforama et la Sorbonne crée des remous. En cause : l'éventuelle accréditation d'un diplôme d'entreprise par l'État.

Après un bac McDo, j'ai fait une licence Décathlon, puis j'ai enchaîné sur un master Carrefour. Un cursus universitaire imaginaire ? Pas en Grande-Bretagne. Depuis le 29 janvier dernier, la Qualification and Curriculum Authority, agence gouvernementale britannique chargée des cursus scolaires, a donné son accréditation officielle « A-level » (l'équivalent du baccalauréat) à des diplômes maison décernés par des entreprises privées. McDonald's, la compagnie aérienne à bas prix Flybe et Network Rail, la société assurant la gestion et l'entretien du réseau ferroviaire outre-Manche, en sont les heureux bénéficiaires.

Cursus sur mesure

Inimaginable en France ? La récente association entre Conforama et l'université Paris-I Sorbonne suscite en tout cas l'inquiétude. En cause, la DM Academy. Un cursus de quinze mois conçu sur mesure pour les directeurs de magasin de l'enseigne entrant en fonctions. Ceux déjà en poste peuvent également en bénéficier, sous la forme de modules à la carte. Au programme, quelque 350 heures de gestion, finance et ressources humaines dispensées par des professeurs de la Sorbonne et, en interne, par des managers de l'enseigne. Le cursus, qui a démarré en janvier dernier, est intégralement ­financé par Conforama. Une trentaine de ­directeurs de magasin ont déjà usé leur fond de costume sur les bancs de la fac.

Une formation continue de plus assurée par l'université ? Peut-être. Sauf que Conforama espère que ce « cursus unique et entièrement construit sur mesure », dixit le communiqué de l'entreprise, soit validé par l'université. « Il est clair que nous sommes favorables à la délivrance d'un diplôme d'État, confirme Catherine Carradot, directrice de la professionnalisation et de la formation de Conforama. Cela ne peut nous être que bénéfique. » Une reconnaissance universitaire serait même en cours de validation.

Info ou intox ? Paris-I défend la seconde hypothèse. « C'est un non-sujet, plaide Mireille Chiroleu-Assouline, responsable de la communication auprès du président de l'université. Que Conforama souhaite que cette formation soit reconnue, c'est possible. Sauf que, visiblement, cette entreprise ne semble pas consciente de la façon dont on délivre les diplômes. »

Accueillir d'autres publics

À l'intérieur de l'université, l'initiative a provoqué un début d'incendie médiatique et la grogne de certains professeurs. Au point que la direction de la communication de la Sorbonne a dû envoyer un courriel interne le 20 février dernier pour réfuter les accusations et calmer les esprits. Selon Paris-I, la création d'un diplôme propre à une entreprise particulière « ne saurait être envisagée ». Mais « il va de soi que si les modules de formation élaborés devaient être intégrés dans un parcours diplômant, ils devront être aussi proposés à d'autres publics, notamment dans le cadre de ­conventions avec d'autres entreprises ou organisations professionnelles ». Et Mireille Chiroleu-Assouline de conclure « qu'il n'appartient pas à une seule entreprise de définir un contenu pédagogique accrédité par l'État ».

Envoyer par mail un article

Les diplômes d'entreprise bientôt certifiés par l'État ?

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.