Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les entreprises lorgnent l'université

10/04/2008 - par Amaury de Rochegonde

Face à la pénurie actuelle de compétences, les grandes entreprises s'intéressent de plus en plus aux jeunes diplômés issus des universités. Mais les difficultés sont encore nombreuses.

Pour faire face à l'offre moins abondante de jeunes diplômés, de grandes entreprises se tournent plus volontiers vers les universités. Avec un défi : réussir leur intégration dans l'entreprise en les formant à une logique qui leur est moins familière qu'aux diplômés des grandes écoles. « Nous essayons de regarder des formations que nous ne regardions pas par facilité, a reconnu Frédéric Vaquié, directeur du recrutement de la Société générale, le 2 avril, lors du 15e Congrès HR. En trois ans, le nombre de candidats pour une offre a été divisé par deux. Et nous avons du mal à pourvoir à toutes les offres. »

La solution résiderait donc dans le recours à des recrues expérimentées, mais aussi dans une autre approche de l'université. Les étudiants universitaires ne sont-ils pas réputés plus mûrs que leurs camarades des grandes écoles ? « Ce sont des gens plus autonomes, polyvalents et moins exigeants par rapport à des diplômés qui veulent une évolution de carrière au bout de deux ans », a souligné Anne Uguen, responsable marketing de Placeojeunes.com, au cours du même Congrès RH.

Éviter le discours corporate d'emblée

Encore faut-il, pour une entreprise, être en mesure d'entrer en contact avec un responsable de filière universitaire. Cela relève parfois du discours de combattant. Pour Frédéric Vaquié, « il est facile de parler avec l'École centrale. On ne sent pas cette volonté dans les universités. Parfois, quand on explique la banque à un grammairien, ça fait bizarre ! »

Comme l'a rappelé Gilles Gleyze, directeur du développement à l'École centrale de Paris, la mise en place d'un réseau d'entreprises sur lequel peuvent s'appuyer les étudiants est essentielle à la réussite d'une formation. Pourtant, tout est dans la manière de prendre la parole. « Lorsqu'elle s'adresse à des jeunes qui ont fait des études littéraires, a souligné Patrick Bonnet, directeur de l'emploi de Suez, l'entreprise ne doit pas arriver avec son discours corporate, la Bourse, les valeurs et patin couffin. Il faut passer d'un marketing de l'entreprise à un marketing des métiers. » Ensuite, elle devra veiller à leur intégration en mettant en contact les jeunes recrues avec des « passeurs » issus du même « non-moule » universitaire.

Envoyer par mail un article

Les entreprises lorgnent l'université

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.