MARKETING COMMUNICATION MEDIAS DIGITAL
Votre Flux Rss Stratégies Management
Retour à la page précédente
Augmenter la taille du texteDiminuer la taille du texteVersion imprimable de l'article
Page 1/2

Les salariés plébiscitent les journaux d'entreprise

29/05/2008 -

La concurrence du Web n'a pas entamé leur crédit dans le monde du travail, selon une étude Euro RSCG C & O-CSA. L'adoption des codes de la presse grand public n'y est pas étrangère.

À l'image du bimensuel RATP quinzo pour le transporteur parisien et du trimestriel Connect de France Télécom, les journaux internes utilisent les codes journalistiques, délaissant ainsi le traditionnel discours d'entreprise.

Certains l'avaient enterré, mais il est bel et bien vivant. Selon une récente étude menée par Euro RSCG C&O en collaboration avec l'institut CSA, le journal interne reste très tendance. Le Web et ses avatars - 2.0 et réseaux sociaux en tête - sont loin de l'avoir fossilisé. Pas plus d'ailleurs que la thématique du développement durable, si chère à la communication des entreprises et dont le papier non recyclé est l'un des ennemis notoires. D'après cette enquête concernant quatre-vingt-dix journaux internes d'entreprises, tous secteurs confondus, les supports papier ont été conservés par la quasi-totalité de celles-ci. Mieux : le journal interne, ancêtre des supports de communication interne, représente pour les salariés français « celui qui contribue le plus efficacement à l'information d'entreprise », loin devant l'intranet, les syndicats et même les médias externes (lire encadré).

Un constat pour le moins surprenant. Les raisons de cet engouement retrouvé des salariés pour le support papier sont à chercher dans l'adoption des codes journalistiques de la presse. « Si les journaux internes ont retrouvé une légitimité et un territoire d'expression spécifique, c'est avant tout parce qu'ils se sont inspirés de la presse grand public », estime Corinne Cherqui, directrice associée chez Euro RSCG C&O et responsable de l'étude. Et d'évoquer « des couvertures aguicheuses, une omniprésence de l'image, de l'information brute donnant la primeur aux faits et des sujets à la mise en scène élaborée ».

De plus en plus de salariés proposent des sujets

Tous les directeurs de communication en conviennent : les journaux d'entreprise ont entamé depuis plusieurs années une mutation évidente. « Si l'on veut être consulté par les salariés, il n'y a pas d'autres choix que de se caler sur les médias qu'ils lisent en dehors des heures de travail », résume Christophe Lachnitt, directeur de la communication de DCNS (l'héritière de la Direction des constructions navales). Ainsi, Mariteam, le journal interne trimestriel adressé aux quelque 13 000 collaborateurs de l'entreprise, propose dorénavant des articles « moins longs et à entrées multiples » et ouvre ses pages à des intervenants extérieurs à l'entreprise.

« Outre l'apparition de nouvelles rubriques dans les journaux internes, l'écriture est moins linéaire et plus interactive, note Corinne Cherqui. On joue sur la proximité avec des anecdotes personnelles de collaborateurs et l'utilisation du « je » et du « nous » à la place du traditionnel discours d'entreprise. » Effet miroir de ces publications oblige, la part belle est plus que jamais donnée aux collaborateurs, via notamment des portraits où la qualité des photographies est particulièrement soignée. Le culte du moi et la téléréalité sont sans doute passés par là.


Page 1/2
Chiffres clés

95 %. Part des entreprises de plus de 1 000 salariés diffusant encore des publications papier à leurs salariés (2,6 en moyenne).

82 %. Pourcentage des salariés considèrant que le journal interne contribue efficacement à leur information professionnelle, contre 70 % pour l'intranet, 59 % pour les syndicats et 54 % pour les médias externes.

90 %. Part des lecteurs appréciant la lisibilité des supports, 74 % leur convivialité et leur mise en scène, 73 % leur réactivité et l'actualité des informations, et 47 % seulement plébiscitent la place accordée aux salariés.(Source : étude Euro RCSG C&O-CSA).

Google+
Facebook
Vos commentaires

Réagissez à cet article
Merci de vous identifier afin de pouvoir publier un commentaire : Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants