Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Marketing opérationnel cherche spécialistes

22/01/1999

Philippe Mahieux, trente-cinq ans, travaille depuis un an à la direction commerciale de Groupe D, l'agence-conseil en marketing opérationnel. Sa spécialité? Les bases de données, un univers plutôt aride:«C'est au contraire un métier profondément humain»,assure-t-il, passionné par son activité. Les chiffres, il adore.«C'est concret, et l'on peut proposer aux entreprises des analyses qui sont directement opérationnelles.»Après une solide formation vente et marketing, il a simplement dû compléter ses compétences, notamment en informatique. Comme Philippe Mahieux, ils sont de plus en plus nombreux à s'épanouir dans ces disciplines. Les agences spécialisées, en plein essor, ne sont pas les dernières à recruter. Selon l'Association des agences-conseils en communication (AACC), les quarante-trois enseignes de la délégation marketing-communication employaient déjà 1500salariés en 1997.«Depuis, les offres d'emploi ont fortement augmenté dans les agences, et cela va durer au moins jusqu'à la fin du premier semestre 1999,témoigne Elie Di Luya, fondateur du cabinet de recrutement spécialisé EDL Consulting Group.Les agences spécialisées ont gagné des clients et opéré des recrutements conjoncturels.»Il y a quelques années, les meilleures d'entre elles annonçaient une marge brute annuelle de 40millions de francs. Pour 1998, elles affichent plus de 100millions de francs. Mais la discipline est encore jeune. Elie Di Luya n'arrive pas toujours à trouver des professionnels confirmés.«En marketing opérationnel, il y a un cruel manque de chefs de groupe et de directeurs de clientèle spécialisés en fidélisation de la clientèle»,constate-t-il.

Émergence de nouvelles disciplines

Selon lui, c'est toute la profession qui a évolué. De nouvelles terminologies, de nouvelles disciplines sont apparues, au point que même les écoles ont du mal à s'y retrouver. Les candidats doivent être à la fois plus pointus et savoir réfléchir aux stratégies.«Pour les bases de données, on recherche plutôt des profils de statisticiens»,explique de son côté Berto Taïeb, le patron de l'agence Eccla et président de la délégation marketing-communication à l'AACC. Une appellation qui correspond d'ailleurs mieux, selon lui, à la réalité d'un secteur au confluent de ces deux domaines. Parallèlement, Internet se traduit par une demande de développeurs et de consultants. La plupart d'entre eux, des passionnés, se sont d'ailleurs formés eux-mêmes. En création aussi, il y a des places à prendre. Christian Leroyer, consultant chez Eva Bach, le cabinet de recrutement spécialisé en communication, a des difficultés à trouver de bons directeurs artistiques et concepteurs-rédacteurs dans le marketing direct. Il cherche des créatifs aimant écrire, approfondir la relation avec le client et maîtrisant l'ensemble de la communication:«En agence traditionnelle, il y a généralement deux niveaux. Les seniors élaborent les concepts, alors que la rédaction de leaflets est confiée aux juniors. Dans le marketing opérationnel, les candidats ont l'opportunité de suivre un dossier de A à Z.»Même dans des spécialités très pointues, on peut donc également s'épanouir.

Envoyer par mail un article

Marketing opérationnel cherche spécialistes

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.