Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La révolution des métiers de l'écrit

21/05/1999

Les nouvelles technologies vont-elles révolutionner l'écrit? La question mérite sérieusement d'être posée. C'est pourquoi le Comité de la chaîne graphique(1), association fondée en 1993, qui regroupe tous les représentants professionnels de la chaîne graphique, des papetiers aux éditeurs de presse et de livres, en passant par les vépécistes ou les spécialistes du marketing direct, a décidé d'organiser un colloque sur ce sujet. Le deuxième Forum de l'écrit aura lieu les 4 et 5juin au théâtre de l'Odéon, devant un public de jeunes et d'étudiants intéressés par ces évolutions. Au programme, des spécialistes (sociologues, professionnels de la communication, historiens, patrons de presse, etc.) tenteront de débattre de l'avenir de l'écrit à l'heure de la révolution numérique, et de sa nécessaire adaptation.

Vers de nouvelles compétences

Cet enjeu concerne un secteur économique majeur. La chaîne graphique est le deuxième secteur industriel en termes de chiffre d'affaires -plus de 290milliards de francs en 1998, derrière l'automobile (429milliards de francs)- et fait travailler plus de 200000professionnels. Un échantillon large qui va des imprimeurs aux journalistes en passant par les infographistes et autres relieurs. En quoi cette révolution risque-t-elle de les affecter dans leurs tâches quotidiennes? Verra-t-on disparaître des métiers traditionnels et apparaître de nouvelles compétences? Sans doute, mais il reste à déterminer lesquelles. Dans certains secteurs, les métiers ont déjà bien évolué. C'est le cas par exemple chez les vépécistes.«L'évolution technologique a déjà attiré dans nos métiers nombre d'informaticiens et d'infographistes»,confirme Bernard Siouffi, délégué général du Syndicat des entreprises de VPC et à distance.«De même, le développement des télécommunications a créé de nouveaux métiers qui dépendent du téléphone, comme ceux de la réception d'appels. Enfin, toute la numérisation des catalogues, notamment pour qu'ils puissent être mis en ligne, a modifié les techniques de travail des métiers les plus traditionnels. Un directeur artistique peut par exemple commenter en temps réel la conception d'une photo prise à 6000km de là.»En l'état actuel du développement des nouveaux médias, comme Internet, difficile de savoir quelles seront les nouvelles évolutions des métiers. Malgré tout, l'imprimé demeure pour l'instant incontournable.«Parce que c'est un média qui reste facile et pratique à consulter et que les nouvelles technologies, du moins en l'état actuel, ne permettent pas la même souplesse»,poursuit Bernard Siouffi. Mais pour combien de temps encore? (1) Le Comité de la chaîne graphique est une association à but non lucratif fondée en 1993.Il réunit 14type d'acteurs: les producteurs, les distributeurs et les transformateurs de papier, les imprimeurs, les relieurs-brocheurs, les éditeurs de livres, les éditeurs de presse français, les professionnels de la vente par correspondance, les annonceurs et les professionnels du marketing direct, les éditeurs de presse gratuite, La Poste, les Annuaires de France Télécom et Havas Médias Communication.

Envoyer par mail un article

La révolution des métiers de l'écrit

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.