Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Internet: passage obligé de recherche d'emploi

01/10/1999

Il y a trois ans, la recherche d'un emploi sur Internet n'agitait en France qu'un petit cercle d'initiés dans les milieux de l'informatique. BDDP Corporate faisait figure de pionnier avec la réalisation d'un modeste site de recrutement pour la SNCF, aussitôt repéré par une poignée d'étudiants de grandes écoles. Pierre-Yves Frelaux, directeur général adjoint de BDDP Corporate et directeur de l'activité Communication-Ressources humaines, avait déjà pressenti le potentiel d'Internet comme outil de ressources humaines. Il lui a d'ailleurs consacré un ouvrage prospectif intituléTrouvez un job sur Internet.La nouvelle édition, qui vient d'être publiée (1), s'inscrit dans un contexte d'explosion de la population internaute et de professionnalisation du Web.«Dans quatre mois, ce livre sera déjà obsolète»,prévient son auteur, tant la croissance du marché de l'emploi sur Internet est exponentielle. Une certitude:«Le recrutement en ligne est devenu une réalité économique difficile à ne pas prendre en compte»,écrit Pierre-Yves Frelaux. Il cite les dernières statistiques disponibles: 11000sites Web spécialisés aux États-Unis représentant 28millions d'offres d'emploi et 1milliard de dollars de revenus escomptés pour l'année 1999.

Un marché prometteur

Dans l'Hexagone, les chercheurs d'emploi potentiels sur Internet sont estimés entre 2 et 4millions et les sites au nombre de 200. Le dernier-né, qui a vu le jour au printemps, n'est autre que l'américain Monster qui affiche 6millions de visiteurs par mois, 180000offres et un million de curriculum vitae dans sa base de données outre-Atlantique. Signe que le marché français est jugé prometteur... De leur côté, les entreprises sont passées de l'ère de l'expérimentation à celle de l'investissement.«Toutes veulent recruter par ce nouveau canal»,observe Pierre-Yves Frelaux, même si, sur les 1500premières firmes françaises disposant d'un site, seules 28% incluent un espace recrutement (étude du Benchmark Group, février 1999). Les secteurs les plus avant-gardistes dans ce domaine restent l'informatique, l'ingénierie et les télécoms. Des sociétés telles que Altran et Cap Gemini (clientes de BDDP Corporate) réalisent via Internet près de 40% de leurs embauches! Les métiers du commerce et de la distribution se placent en deuxième position; ils sont suivis par ceux de la banque et de l'assurance, de la communication et de l'industrie. L'avantage pour une entreprise? Internet réduit les coûts de recrutement, facilite l'acte de candidature, diminue le temps de recherche, permet d'enrichir son message et offre la possibilité de créer une base de données relationnelle. Quant au candidat, il gagne en transparence et en rapidité. Un internaute de vingt-huit ans, titulaire d'un bac G2 et d'un BTS Action commerciale, témoigne avoir obtenu un emploi en seulement deux semaines!«Ce qui est vraiment sympa, c'est de trouver un job sans bouger de sa chaise!»,conclut-il. Décidément, les traditionnelles méthodes de recrutement prennent un coup de vieux. (1)Trouvez un job sur Internet.Édition 1999. Pierre-Yves Frelaux. Les Presses du management.

Envoyer par mail un article

Internet: passage obligé de recherche d'emploi

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.