Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Journalistes en ligne: une formation balbutiante

22/10/1999

Comme le média sur lequel ils diffusent, les sites d'information en ligne sont en pleine expansion. Ils se multiplient, s'étoffent et recrutent. Les sites de Canal+, qui mobilisaient trente personnes en janvier dernier, ont pratiquement doublé leurs équipes. Sur les cinquante-six journalistes et graphistes, un seul avait déjà eu une expérience sur le Web. Parmi les autres, certains animaientCyberflashsur Canal+, une émission consacrée à l'actualité du Web. Mais la plupart étaient novices. Conséquence: Canal+ a dû tous les former, souvent en leur payant des formations privées au multimédia. Ils ont ainsi accumulé des compétences qui leur permettent, dans certains domaines, d'encadrer les nouveaux arrivants.

Projet de stages diplômants

C'est pourquoi Alain Le Diberder, directeur des nouveaux programmes de Canal+, cherche aujourd'hui à établir des partenariats avec des centres de formation. Son idée: proposer des stages diplômants qui s'inscrivent dans un cursus.«Actuellement, les écoles forment de bons journalistes,argumente-t-il,mais ils ne sont pas préparés à travailler sur le Web. Ce n'est pas une critique: le métier de journaliste en ligne s'invente, et les techniques changent trop vite pour que les établissements puissent suivre ce qui se fait chez les professionnels.»Même constat chez Europeinfos, le site Internet d'Europe1. «Le journalisme en ligne implique des connaissances techniques auxquelles les jeunes journalistes ne sont pas initiés,déclare Cathy Nivez, rédactrice en chef adjointe du site.Les écoles ne se sont pas encore ajustées au marché.»Aucun des six établissements reconnus par la profession ne propose pour l'instant de cursus spécifique. Certains commencent cependant à y réfléchir. L'Institut pratique de journalisme (IPJ) envisage ainsi d'en créer un l'année prochaine pour ses élèves de deuxième année. Le Centre de formation des journalistes (CFJ) annonce, quant à lui, la création d'une filière dès cette année. Le contenu des cours n'est pas encore arrêté, mais ils seront dispensés par des journalistes spécialisés dans le multimédia. Leur enseignement saura-t-il répondre aux attentes des employeurs?«Les journalistes en ligne,selon Alain Le Diberder,doiventsavoir mettre des textes en ligne. Mais ils doivent aussi savoir vérifier une information sur Internet, ce qui est particulièrement difficile, et être capables de rédiger des accroches efficaces pour lutter contre le zapping.»Car Internet impose des contraintes spécifiques d'écriture. Jean-François Gervais est responsable de la filière stages Internet au département formation de l'INA. Il a ainsi initié la rédaction de France 2 au Web. Il a également formé les responsables du site de la chaîne. Pour lui, la vraie question pour les journalistes en ligne est de savoir comment organiser l'information sur une page Web.«Il y a des contraintes ergonomiques. Mieux vaut écrire des textes courts. Il faut savoir créer des liens et les placer pour éviter qu'ils nuisent à la fluidité de la lecture. Un journaliste en ligne doit également maîtriser l'insertion d'images, de vidéo et de sons, tout en respectant les exigences de la mise en page.»À n'en pas douter, une formation s'impose. L'initiative de Canal+ pourrait donc rapidement faire des émules.

Envoyer par mail un article

Journalistes en ligne: une formation balbutiante

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.