Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Presse quotidienne

11/09/2008 - par Muriel Signouret

Malgré des chiffres de ventes au numéro en baisse, les quotidiens attirent toujours les annonceurs en quête de réactivité, de flexibilité et d'innovation.

Ironie de l'histoire: la baisse des ventes en kiosques des quotidiens n'a pas freiné les annonceurs. Réactive, flexible, puissante et qualitative, cette presse, qu'elle soit nationale ou régionale, payante ou gratuite, présente des atouts dont aucun autre média ne peut aujourd'hui se targuer.

Nul ne peut toutefois contester la désaffection des lecteurs. Libération voit ses ventes au numéro plonger de 18,8%, Le Figaro perd 13,2% tandis que Le Monde recule de 11,1% au premier semestre. Les quotidiens des Editions Amaury, Le Parisien-Aujourd'hui en France et L'Equipe, parviennent à sauver la face avec une baisse respective de 3% et 0,8%. Seuls Les Echos tirent leur épingle du jeu avec une progression de 5,8%.

Malgré cette piètre performance, qui s'explique aussi par une actualité hexagonale moins riche au regard des rendez-vous électoraux de 2007, les chiffres publicitaires restent à la hausse. TNS Media Intelligence révèle qu'au global le volume publicitaire des quotidiens nationaux a augmenté de 2,6% au premier semestre par rapport à l'an dernier. En valeur, le premier semestre est encore meilleur, avec une hausse de 6,2% des investissements publicitaires sur un an, les mois de janvier et juin ayant été particulièrement porteurs.

Tous ne sont pas traités à égalité par les annonceurs. Les gratuits ont toujours la cote: Matin plus a enregistré une hausse de ses investissements publicitaires en valeur de plus de 56% sur un an, suivi de 20 Minutes (+35,9%). Du côté des payants, c'est Libération qui sort gagnant de ce premier semestre, avec une augmentation de près de 44%. Le Parisien est plutôt bien loti (+24,9%), de même que L'Equipe et La Croix (+18,7% chacun).

La presse quotidienne régionale, pour sa part, a réussi à surmonter le départ des annonceurs de la grande distribution vers la télévision grâce à des offres commerciales transparentes et adaptées aux besoins du marché publicitaire. Seul bémol: la France s'avançant à grands vers une période de récession, le second semestre risque d'être moins heureux.

Envoyer par mail un article

Presse quotidienne

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.