Vous êtes ici

Médias

En France, la consommation des médias passe de plus en plus par le mobile, les réseaux sociaux et la vidéo. Les éditeurs et producteurs de contenus intègrent les nouveaux formats liés à ces supports, espérant un surcroît d'audience, de notoriété et de recettes publicitaires. Pour autant, l'augmentation de l'audience (pour les médias «historiques» en télévision, presse et radio) ne signifie pas obligatoirement celle des investissements des annonceurs, à l'instar de l'actuelle couverture de la campagne présidentielle. 

En France, la consommation des médias passe de plus en plus par le mobile, les réseaux sociaux et la vidéo. Les éditeurs et producteurs de contenus intègrent les nouveaux formats liés à ces supports, espérant un surcroît d'audience, de notoriété et de recettes publicitaires. Pour autant, l'augmentation de l'audience (pour les médias «historiques» en télévision, presse et radio) ne signifie pas obligatoirement celle des investissements des annonceurs, à l'instar de l'actuelle couverture de la campagne présidentielle. 

Numérique

La presse en pleine résonance sociale

04/05/2017 - par Frédéric Brillet

Alors que la consommation de contenus éditoriaux passe de plus en plus par les supports numériques, les éditeurs de presse divergent sur la manière d’organiser leur rayonnement sur le mobile et les...

Médias

Le ROI de la présidentielle

09/05/2017 - par Frédéric Brillet

Les années d'élections présidentielles bénéficient à l’audience des médias généralistes qui couvrent le mieux la politique, mais la publicité ne suit pas.