Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

« Il y a un réel besoin de comédies »

22/01/2009 - par Entretien : B.F.

Marathon Group est le numéro un de la production audiovisuelle en France (Marathon, Télé Images, Adventure Line Productions, etc.). Pascal Breton, son président, analyse le marché français.

Quels genres vont se développer à la télévision en 2009 ?

Pascal Breton. On sait ce qui ne marchera pas, mais il est très difficile de deviner ce qui pourrait fonctionner. Le paysage a complètement changé. Avant, une nouvelle série pouvait facilement s'imposer grâce, notamment, à la puissance de TF1 et parce qu'il y avait relativement peu de concurrence. Aujourd'hui, c'est devenu plus dur car TF1 n'a plus la même puissance et la concurrence s'est accrue. C'est d'autant plus le cas entre 18 et 21 heures, où il n'est plus possible de percer. Tous nos projets doivent désormais avoir une approche marketing très poussée, les fictions doivent être très ambitieuses avec une grande star ou un sujet qui s'impose. Il faut créer l'événement.

Quels types de fiction peuvent intéresser les chaînes françaises ?

P.B. En France, nous nous sommes pris trop au sérieux et l'humour a été oublié. Il faut travailler sur des fictions de comédie. Nous n'avons aucun programme de référence dans ce domaine, ce n'est pas normal. Or, il y a un réel besoin de comédies. Il faut aussi travailler sur des programmes récurrents, notamment des fictions hebdomadaires. Nous allons voir arriver, sans doute à la rentrée, des séries hebdomadaires récurrentes pour les soirées.

Comment s'adapter à ces nouveaux formats ?

P.B. Il y a deux possibilités. La première c'est l'acquisition de formats internationaux grâce à notre cellule de veille, mais surtout parce que nous sommes présents dans dix-huit pays. L'autre manière est d'acheter de jeunes sociétés de production ou de conclure des accords avec elles. Le but est de drainer de nouveaux talents. En fait, nous avons pris de mauvaises habitudes et nous n'avons pas cherché les nouveaux talents, auteurs et acteurs de comédies.

Les chaînes de la TNT sont-elles une nouvelle source de recettes ?

P.B. Non, pas encore. Pour l'instant, les chaînes de la TNT n'ont pas les moyens d'investir dans des productions longues. Elles ne peuvent lancer que des programmes courts et des émissions de télé-réalité, car cela ne coûte pas cher. En 2010, ce pourrait être différent, notamment grâce à des productions à bas coût.

Envoyer par mail un article

« Il y a un réel besoin de comédies »

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.