MARKETING COMMUNICATION MEDIAS

Date de parution :

Plan de la rubrique Dossiers
Votre Flux Rss Stratégies Dossiers
Accueil > Etudes / Tendances > Dossiers > Comment soigner votre e-réputation > Comment Euro RSCG a géré l'affaire DSK


Comment Euro RSCG a géré l'affaire DSK

13/02/2009

Samedi 18 octobre 2008, minuit. Le site du Wall Street Journal révèle que Dominique Strauss-Kahn, président du FMI, fait l'objet d'une enquête interne car il est suspecté d'abus de pouvoir dans le cadre de relations intimes avec une subordonnée. Le jour même, trois communicants d'Euro RSCG C&O débarquent à Washington. À Paris, une dépêche AFP lance la rumeur sur Internet. Côté DSK, un communiqué tombe dans la soirée: il y reconnaît cette liaison, présente ses excuses à son épouse et au FMI, mais nie tout abus de pouvoir.

«Notre objectif était de jouer sur les algorithmes des moteurs de recherche pour que l'article du Wall Street Journal redescende dans Google, explique l'un des conseillers de DSK. Mais, pour être audible et donc repris, il fallait attendre que la vingtaine de sites identifiés aient traité l'information. La blogosphère est un banc de poissons.»

L'essentiel est d'éteindre tous les foyers d'incendie. Le premier est américain, avec une clé: bannir le mensonge. Le deuxième est d'ordre privé: il faut couper court aux rumeurs sur l'avenir du couple. Le lendemain, Anne Sinclair, sur son blog, soutient son mari. «Le couple ne s'exprime pas en même temps, pour distinguer les aspects privé et public de cette affaire, poursuit le communicant. L'essentiel est de gérer le temps, alors même que nous savons que les soupçons d'abus de pouvoir ne sont pas étayés.» Tel est d'ailleurs le message martelé aux journaux: pas de victime, pas de préjudice, pas de plainte.

Dimanche après-midi, c'est au tour du porte-parole du gouvernement et des socialistes d'apporter leur soutien.

Le mardi, le WSJ évoque une affaire de favoritisme dans le recrutement d'une stagiaire, immédiatement démentie par le FMI. En France, Agoravox publie la vidéo d'une journaliste déclarant avoir reçu des avances de la part DSK. Aussi sec, l'avocat de ce dernier déclare «poursuivre judiciairement avec détermination» tous ceux qui relaieraient des «rumeurs malveillantes». La blogosphère se calme...

Le samedi 25 octobre, le FMI disculpe Dominique Strauss-Kahn.

Février 2009: DSK figure toujours parmi les cinq personnalités politiques françaises les plus populaires.

C.L.
Annuaires professionnels en ligne

STRATEGIES SERVICES