Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Médias internationaux

25/06/2009 - par Muriel Signouret

Les médias internationaux connaissent eux aussi des difficultés. Pour passer le cap, ils multiplient les diversifications, notamment sur Internet et dans le marketing mobile, et développent des outils en direction des annonceurs.

Les médias internationaux ne sont pas épargnés par la crise. Aux États-Unis, le New York Times Group (propriétaire notamment de l'International Herald Tribune) a ainsi dû emprunter 225 millions de dollars à l'homme d'affaires mexicain Carlos Slim en hypothéquant son siège de Manhattan. En cause : une chute des revenus publicitaires des journaux du groupe de 31% au premier trimestre 2009. Il s'apprête aussi à vendre le Boston Globe pour renflouer un peu ses caisses.

Il n'est pas le seul, outre-Atlantique, à pâtir de la crise. Le groupe Tribune, qui possède entre autres le Los Angeles Times, s'est ainsi placé en fin d'année 2008 sous la protection du Chapitre 11, la loi américaine sur les faillites. Newsweek, pour sa part, fleuron de la presse hebdomadaire dont les hommes d'affaires internationaux apprécient la lecture, a lancé une nouvelle formule en même temps qu'il a annoncé un plan de suppression d'emplois et une réduction de sa diffusion, passant de 2,6 millions à 1,5 million d'exemplaires.

Dans ce marasme, que d'aucuns comparent à l'effondrement de l'industrie automobile, il existe néanmoins des contre-exemples, telle la chaîne France 24 qui a lancé en mai un programme de 10 heures en langue arabe.

Prudence relative des annonceurs

Rechignant parfois à communiquer en période de crise économique, les annonceurs – notamment les établissements financiers et l'automobile – se montrent prudents. Selon les derniers chiffres disponibles auprès de TNS Media Intelligence, ils ont toutefois dépensé presque 100 millions de dollars au dernier trimestre 2008. Le leader des investisseurs dans les médias internationaux est Royal Dutch-Shell, qui représente 11,2% de l'investissement total du Top 20 de l'étude Target International, suivi de Rolex, qui a dépensé plus de 10 millions de dollars (10,3%), loin devant Hyundai avec 6,6 millions de dollars (6,6%). Pour représenter le drapeau français, seul figure LVMH dans ce tableau des 20 plus important annonceurs. Le groupe de Bernard Arnault a ainsi investi 4,4 millions d'euros au 4e trimestre 2008.

Envoyer par mail un article

Médias internationaux

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.