Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les chiffres clés des médias en régions

02/07/2009 - par A. de R.

Les régions sont les principales bénéficiaires de la réorientation des dépenses des annonceurs. La conséquence d'une volonté de proximité des annonceurs et d'une offre médias qui s'est considérablement développée.

La décentralisation des dépenses des annonceurs est à l'œuvre. Il suffit de comparer les données de France Pub (Groupe Hersant Médias) d'une année à l'autre. En 2007, la région parisienne totalisait encore 27% des dépenses des annonceurs. Un an plus tard, elle a perdu près de 3 points, soit 138 millions d'euros, à 24,1% du total (2,02 milliards d'euros investis, médias et hors-média confondus).

Logique quand on sait que seuls 18,9% des ménages français vivent dans les alentours de Paris. Ils sont certes réputés plus riches, plus actifs, plus jeunes, etc. Autant de traits caractéristiques qui ont justifié pendant longtemps une surpondération de la région parisienne dans les dépenses globales des annonceurs.

Se rapprocher des clients

Mais il est vrai aussi que les médias souffraient, jusqu'à une date récente, d'une relative pauvreté en régions: un quotidien monopolistique, un paysage radio relativement concentré et peu ou pas de chaînes de télévision locales. Une réalité qui a fait les beaux jours des annuaires, prospectus, mailings et autres outils de promotion ou de marketing direct, dans lesquels les groupes de presse quotidienne régionale ont d'ailleurs souvent investi.

Mais voilà que l'apparition d'une offre de quotidiens d'information gratuits en régions, de sites Web locaux épaulant ou concurrençant les gratuits d'annonces, de réseaux de mobilier urbain ou d'affichage performants et d'un réseau de télévisions locales qui cherchent leur équilibre économique dans la syndication de contenus, change sensiblement la donne. Sans oublier les dépenses des collectivités locales et d'annonceurs de plus en plus soucieux de se rapprocher de leurs zones de chalandise.

Un rééquilibrage majeur est donc en train de s'opérer au bénéfice des autres régions que Paris : Méditerranée (+0,9 point en un an), Ouest (+0,4), Sud-Ouest (+0,1), bassin parisien ouest (+0,1), bassin parisien est (+0,5), Nord (+0,7). Le Sud-Est est stable, et seul l'Est perd un peu de terrain (–0,2). Revue de détail des principaux médias et agences dans les neuf régions de l'Union des annonceurs.

Envoyer par mail un article

Les chiffres clés des médias en régions

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.