Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

«Celebrate Libya», tout le monde en parle

24/09/2009 - par Marc di Rosa

Début septembre, la Libye a fêté avec faste les quarante ans de l'accession au pouvoir du colonel Mouammar Kadhafi, après un coup d'état qui a renversé le monarque Idris. «Celebrate Libya», à la gloire de l'autoproclamé Guide de la révolution, s'est traduit sur le marché de l'événementiel par un appel d'offres mondial, auquel ont participé plusieurs agences françaises.

Remporté en partie par l'agence Le Public Système, il a suscité de nombreux commentaires en France dans la presse et chez les concurrents… En privé, certains ont déploré le «manque d'éthique» de l'agence à ce propos. «La vente de spectacles et d'animations culturelles à la Libye n'est pas une honte, rétorque Frédéric Bedin, directeur général du Public Système. C'est légal et d'ailleurs tous les pays du monde, sauf quatre, entretiennent des relations diplomatiques avec ce pays.»

Le Point et L'Express ont notamment avancé des chiffres contradictoires sur le montant du budget. Le journal de Franz-Olivier Giesbert parle de 30 millions d'euros, tandis que celui de Christophe Barbier table sur 130 millions. Interrogé par Stratégies, Frédéric Bedin, dément ces chiffres. «Ce sont des montants fantaisistes, explique-t-il. Mais je peux vous dire que l'ordre de grandeur tourne autour de plusieurs dizaines de millions d'euros. L'ampleur des manifestations est comparable à celle du bicentenaire de la Révolution française.»

1 200 Français ont travaillé sur place

Le Point a également fait état d'un accord donné par le Quai d'Orsay, un élément que réfute Frédéric Bedin. «Nous avons travaillé pour l'agence Grey MENA [Moyen-Orient et Afrique du Nord], qui est en charge du conseil en communication auprès de l'état libyen», précise-t-il. Sur place, quelque 1 200 Français ont travaillé pour Le Public Système sur ce projet, dont le clou du spectacle s'est déroulé le 1er septembre à Tripoli, la capitale lybienne.

Diffusé en direct à la télévision, notamment Al Jazeera, un grand spectacle, telle une fresque imagée, retraçait l'histoire de la Libye. «Le dîner officiel avec des chefs d'état a réuni trois cent cinquante personnes, en présence du secrétaire d'Etat à la Coopération français, Alain Joyandet», souligne Frédéric Bedin.

Envoyer par mail un article

«Celebrate Libya», tout le monde en parle

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.