Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Attirer les touristes

01/10/2009 - par Marie Maudieu

Pour séduire les touristes, les collectivités rivalisent d’imagination… La Corse, la Bretagne et les Pyrénées ont plus d’un atour dans leur sac. Pour Nevers, la Sarthe ou la Marne, c’est une autre histoire.

«Les Landes, c'est plus grand, c'est XXL», «Je vis ailleurs» (Le Havre), «En Gironde, à chacun son point G», «L'Aisne, it's open», «Réserve naturelle de vacances»... A la veille des vacances, et un peu toute l'année désormais, chaque région et chaque ville y va de son offensive pour tenter d'attirer les touristes. En France, plus de 150 millions d'euros sont engloutis chaque année en communication touristique. Preuve que les collectivités territoriales ont un très fort besoin d'exister en tant que «marque ».
Revers de la médaille : dans ce véritable brouhaha publicitaire, il est difficile d'émerger... «Arrêtez avec vos 4x3 dans le métro, il y a peut-être autre chose à faire », préconise Didier Janot, président de Horizon Bleu. Installée à Reims, Paris et Metz, l'agence consacre 40% de son activité aux collectivités territoriales. Parmi ses réalisations récentes, «L'Aisne, it's open » ou «La Marnothérapie ». Premier constat : «Il est plus facile de vendre la Bretagne que Nevers». Tout le monde n'a pas, comme le Nord, la chance d'avoir un Dany Boon dont le film Bienvenue chez les Chtis reste l'une des communications les plus efficaces pour la région. Pour attirer les touristes, les collectivités locales se fondent le plus souvent sur le patrimoine, les richesses naturelles. «C'est bien, mais cela ne suffit plus, explique Didier Janot. Il faut aller chercher des arguments moins attendus, comme l'écologie, l'art de vivre, les services...».

Miser sur Internet

Deuxième constat : «Si on ne peut pas parler plus fort que les autres, il faut parler différemment », explique Didier Janot. Une nécessité pour des collectivités territoriales dont le budget de communication se situe entre 1 et 3 millions d'euros annuels. Si les offices du tourisme restent des points d'entrée «pratiques », ils ne suffisent plus. C'est sur Internet que les collectivités misent de plus en plus pour attirer le chaland. En la matière, le site de la ville de La Rochelle, signé Publicis Modem, est un cas d'école. Vidéos, plate-forme de blogs, cartographie, photothèques... « C'est l'un de nos sites les plus aboutis en termes graphiques », se félicite Raphaël Cremet. Un site quadrilingue (anglais, allemand, espagnol et chinois), cas unique en France. «Il faut se mettre à la place de l'utilisateur, étranger ou non»... «La Rochelle est un exemple pour beaucoup de collectivités, et la Charente Maritime est la deuxième région touristique en France », souligne Raphaël Cremet, directeur de projet chez Publicis Modem, qui compte une quarantaine de références à ce jour. Plus récent : l'engouement des collectivités locales pour les réseaux sociaux, Twitter et autres Facebook. «Les collectivités ne sont pas encore très réceptives mais l'envie est là. Les agences un rôle pédagogique», explique Raphaël Crémet.
En matière de séduction, rien ne vaut, sans doute, un bon coup de buzz médiatique. C'est le choix de la Gironde, ou de l'Auvergne avec ses «Urbanophiles », des films viraux raillant les Parisiens pour mieux les attirer et actuellement «L'Auwwergne de la tentation ». Un exercice qui a ses limites : « Ne pas croire que cela remplace une construction de marque dans la durée », explique Didier Janot. « Et, ajoute-t-il, rester élégant ». La campagne de la Gironde s'est attiré les foudres de ses habitants...

Envoyer par mail un article

Attirer les touristes

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.