Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les jeunes y sont déjà accros

11/02/2010 - par Bruno Fraioli

Le Médiamat version «catch-up TV» en est encore à ses balbutiements. Toutefois, différentes études permettent déjà de dresser un portrait robot de l'utilisateur régulier des services de télévision de rattrapage. Sans surprise, c'est un jeune. Dans les quelques enquêtes réalisées, Médiamétrie relève que les 15-24 ans sont largement surconsommateurs de cet usage.

D'une manière générale, l'institut d'études observe que 69% des individus âgés de plus de 15 ans consomment le média TV soit sur un autre écran que le poste traditionnel, soit dans un autre lieu que le domicile principal, soit de façon délinéarisée. Ce chiffre atteint plus de 87% sur la cible des 15-24 ans. Plus précisément, 9,7% des Français, près d'un sur dix, ont utilisé la «catch-up TV» sur les trente derniers jours. Ce taux s'élève à 22,7% sur les 15-24 ans.

Même chose pour la durée d'écoute moyenne quotidienne des programmes de «catch-up TV» : elle se monte à 3 minutes pour les 15 ans et plus, et à 7 minutes pour les 15-24 ans.

Du coup, il n'est pas surprenant que les programmes destinés aux jeunes soient les plus regardés. Sur tf1.fr, l'audience des contenus liés au jeu de télé-réalité Secret Story atteignait parfois 10% de l'audience totale réalisée lors de la diffusion «classique» à la télévision. Même si Benoît Cassaigne, le directeur des mesures d'audiences chez Médiamétrie, estime que «ces nouveaux usages de la télévision pèsent encore très peu sur la consommation quotidienne de cette dernière», ce sera de moins en moins le cas à l'avenir avec des habitudes déjà bien acquises par les jeunes publics.

Envoyer par mail un article

Les jeunes y sont déjà accros

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.