Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

télécoms

La fin de la «box» à 30 euros/mois

06/01/2011 - par Capucine Cousin

Orange, SFR, Numericable, bientôt Bouygues, Free... Les uns après les autres, les opérateurs publient leurs nouveaux forfaits mobiles et Internet, effectifs à partir du 1er février 2011. De fait, le gouvernement a décrété en octobre 2010 la fin de la TVA réduite (5,5%) sur les abonnements téléphoniques.

 

Du coup, les opérateurs vont répercuter cette hausse sur la facture de leurs clients: +3 euros par mois maximum sur les offres contenant des services de télévision chez France Télécom; +2 euros sur l'abonnement ADSL le plus courant chez SFR, et côté forfaits mobiles, des hausses allant de 99 centimes à 9,5 euros; +3 euros chez Numericable pour son abonnement Net + téléphonie... Free a adopté sa posture habituelle de trublion en cherchant à contourner la TVA. Avant de se plier à un modus vivendi: la télévision deviendra une option supplémentaire payante, dans un forfait mensuel d'au moins 31,98 euros. Bouygues, pour sa part, n'avait pas encore fait connaître ses nouveaux tarifs, le 29 décembre. Un risque de jungle tarifaire, au point que le ministre de l'Economie numérique, Eric Besson, a demandé le 29 décembre, des éclaircissements aux opérateurs.

 

Reste à faire passer la pilule auprès des abonnés, qui devront oublier la promesse marketing de la «box» à 30 euros par mois, introduite par Free en 2002, alors que les opérateurs craignent des fuites massives vers les MVNO, bien moins chers. Car cette hausse de prix ouvre le droit, pour l'abonné, à une résiliation sans frais, jusqu'à quatre mois après son entrée en vigueur, conformément à la loi Chatel.

Envoyer par mail un article

La fin de la «box» à 30 euros/mois

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.