Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

recrutement

Cinq cas concrets

10/02/2011 - par Gilles Wybo

Groupon élargit le cercle

Ça déménage chez Groupon! Installée depuis trois mois à côté des grands magasins, rue Saint-Lazare à Paris, l'entreprise va à nouveau bouger dans quelques semaines. «Pour des bureaux quatre fois plus grands, précise Barbara Weisz, directrice marketing France. Nous sommes passés de 0 à 200 salariés en un an et ça continue: nous accueillons de nouveaux arrivants chaque lundi.»

À l'origine de cette start-up très lucrative, une idée généreuse: en 2008, les frères Samwer lancent The Point, un site incitant les internautes à se regrouper pour soutenir des œuvres caritatives. Puis ils basculent leur concept dans le secteur marchand pour donner naissance à Groupon, au croisement du groupe et du coupon. Le principe: le site négocie un tarif préférentiel pour un service (restaurant, massage, coiffeur, hôtel de luxe, cours de cuisine, etc.) dans une ville donnée. Si un nombre suffisant d'internautes souscrit à la proposition, celle-ci est validée.

En phase de déploiement dans les principales villes de France, le groupe étoffe ses équipes commerciales, mais pas seulement. Il a également besoin de développer son service éditorial (qui rédige les offres en ligne) et marketing. «Il y aura entre 75 et 105 embauches, prévoit, prudent, David Toledano, responsable du recrutement. Un niveau de croissance qui peut être amené à évoluer.» En effet, le 10 janvier, l'entreprise a annoncé qu'elle avait réussi à lever près d'un milliard de dollars pour accélérer son développement dans le monde. Groupon pourrait être amenée à redéménager plus vite que prévu!

 

(Fiche RH)

Effectif: 200 salariés
Recrutements 2011: entre 75 et 105

Profils: 40 à 70 commerciaux (2 à 10 ans d'expérience, 25 000 à 35 000 euros + variable),
10 chargés de marketing opérationnel (2 à 5 ans d'expérience, 30 000 à 35 000 euros + variable), 10 business developpers (5 à 10 ans d'expérience), 15 éditorialistes (0 à 3 ans d'expérience, jeunes journalistes ou littéraires, 20 000 à 25000 euros), et des embauches au service client et relation partenaires.

 

Viadeo voit double


«Début 2010, le département produits ne comptait que 10 salariés. Fin 2011, il en comprendra 90.»
Le service de Nacéra Benfedda, directrice produits de Viadeo, grandit presque aussi vite que le réseau social, qui recrute actuellement 30 000 nouveaux membres chaque jour.
Une croissance folle qui va avoir un impact sur toute l'entreprise: Viadeo, 210 salariés, va doubler de taille cette année, avec 200 embauches. Les trois quarts des recrutements seront destinés à améliorer la plate-forme et à développer de nouvelles fonctionnalités. «Il va y avoir une palette de nouveaux services qui faciliteront les rencontres en ligne entre professionnels, feront évoluer les “hubs” et rendront les profils plus interactifs, plus personnalisables», détaille Nacéra Benfedda.

Autre raison de cette explosion des effectifs: la nécessité d'accompagner la croissance du réseau à l'étranger. Un mouvement qui s'était concrétisé il y a 6 mois par l'ouverture de bureaux dans la Silicon Valley près de San Francisco, sur les terres du leader mondial, Linked In (70 millions de membres). Car Viadeo, s'il dispose déjà de bureaux en Europe (Londres, Milan, Madrid, Barcelone), en Amérique (Mexico), en Inde (New Delhi) et en Chine (Pékin), ne dénombre «que» 35 millions d'inscrits. Il s'est donc engagé dans une course mondiale pour rattraper son rival, avec en ligne de mire l'Asie et l'Amérique latine.

 

(Fiche RH)

Effectif: 210 salariés
Recrutements 2011: 200
Profils: 20 chefs de produits Web (2 à 10 ans d'expérience, 38 000 à 55 000 euros), 10 designers (2 ans d'expérience, 23 000 à 40 000 euros), 22 développeurs «front end» (2 ans d'expérience, 27 000 à 38 000 euros), plus de 60 développeurs Java, 3 designers interactifs (5 ans d'expérience, 40 000 euros et plus), des managers, un directeur produit B to C, un directeur qualité, un directeur mobile, etc.

 

Buzzman surfe sur ses succès

 

Au Cristal Festival, en décembre dernier, Buzzman a fait sauter la banque! La petite agence indépendante de 35 salariés a raflé 4 Cristal toutes catégories confondues, dont le Grand Cristal 2010  pour sa campagne Tipp-Ex. Le même spot vient de lui valoir l'E-marketing Award d'or il y a quelques jours. L'an passé, l'enseigne avait déjà obtenu le Grand Prix Stratégies des médias 2010 pour Transcash. N'en jetez plus! 2010 aura été l'année de la consécration pour l'entreprise fondée il y a 5 ans par Georges Mohammed-Chérif. Et un accélérateur de croissance pour l'agence, qui pourrait annoncer une levée de fonds dans les semaines à venir.

La petite société parisienne, installée à côté de la place de la Bourse, est désormais sollicitée sur des budgets internationaux: elle a remporté, en décembre, toute la communication de la plate-forme européenne de MTV Mobile. Reste à confirmer ces succès en 2011.

En tout cas, les candidats se bousculent au portillon: «Depuis le mois de juin, je reçois 10 fois plus de CV, de l'ordre d'une centaine par semaine», annonce Thomas Granger, directeur général de Buzzman. Et les embauches suivent la même courbe: «Nous étions 20 il y a 8 mois, 35 aujourd'hui et 20 à 30 personnes devraient encore nous rejoindre dans le courant de l'année». Le profil idéal pour intégrer Buzzman? Selon son directeur général, «c'est surtout la personnalité qui compte, car dans notre métier on fonctionne beaucoup à l'intuition».

 

(Fiche RH)

 

Effectif: 35 salariés
Recrutements 2011: entre 20 et 30
Profils: 6 chefs de projets commerciaux (0 à 3 ans d'expérience), 4 directeurs de clientèle (3 à 5 ans d'expérience), 2 TV Producers et 2 Web Producers (3 à 5 ans d'expérience), 3 directeurs artistiques, 3 concepteurs-rédacteurs (un team senior et deux teams juniors), 2 animateurs de communauté chargés des relations presse, un planneur stratégique orienté Web (3 à 5 ans d'expérience)

 

1000 Mercis poursuit sa croissance

 

La start-up lancée en 2000 par Yseulys Costes a bien grandi. Elle a survécu aux turbulences consécutives à l'explosion de la bulle Internet et elle vient de traverser sans encombre la crise de 2007-2010. Aujourd'hui, 1000 Mercis est une grosse PME de près de 200 salariés basée à Paris et à Londres et qui continue de croître. Son chiffre d'affaires devrait progresser de 20% cette année, après une hausse à peu près similaire en 2010. Il s'établissait à 28 millions d'euros en 2009, pour un résultat d'exploitation de 9,5 millions d'euros.

Le créneau de la société, c'est la publicité et le marketing interactifs. «Nous développons des solutions de recrutement et de fidélisation sur le Web et le mobile, en nous appuyant sur des bases de données», précise Thibaut Munier, son directeur général. L'entreprise a par exemple bâti le service de relation client et orchestré la campagne de fidélisation en ligne de la compagnie aérienne Easy Jet dans 20 pays européens. À son tableau de chasse également, la conception de l'application Iphone Réflexe Accident pour l'assureur Maif, destinée à donner aux automobilistes les bons gestes de survie.

«Si toutes nos activités sont en croissance, explique, modeste, Thibaut Munier, ce sont le mobile et l'international qui tirent le plus notre chiffre d'affaires. Nous travaillons sur une quinzaine de pays européens depuis nos bureaux de Paris et Londres, où nous comptons 17 nationalités.» Les 30 nouvelles recrues de 2011 devront se fondre dans cette atmosphère multiculturelle.

 

(Fiche RH)

 

Effectif: 160 salariés
Recrutements 2011: 35
Profils: 10 chargés d'opération marketing (jeunes diplômés, 28 000 à 32 000 euros), 5 chefs de projet (jeunes diplômés d'écoles d'ingénieurs ouverts au Web et au marketing, 28 000 à 32 000 euros), 5 graphistes (jeunes diplômés passionnés de Web et de mobile), 5 ingénieurs statistiques, 10 ingénieurs bases de données et développement (Dotnet, Java, réseaux)

 

Fullsix cherche la taille critique

 

Pour exister face à deux mastodontes comme Publicis et Euro RSCG, Fullsix n'a pas le choix: il lui faut gagner en taille. «Nos embauches ont ralenti pendant la crise, reconnaît Ange Michelozzi, directeur des ressources humaines de l'entreprise. Mais depuis l'année dernière elles sont reparties de plus belle: il faut grossir pour des raisons concurrentielles. L'objectif est de passer de 1 000 à 2 000 salariés d'ici à 2013.» À cette échéance, si tout va bien, l'agence emploiera 1 000 personnes en France.

Pour atteindre la taille critique, Fullsix devrait surtout miser sur la croissance organique et, à la marge, sur des rachats de concurrents. Du pain sur la planche pour le DRH. D'autant que l'agence doit faire face dans le même temps à un taux de rotation du personnel élevé: 17,5%. Ce qui signifie qu'en plus des créations de postes, il faut remplacer les partants. Du coup, 80 embauches sont programmées avant l'été dans tous les métiers de l'entreprise. Et il pourrait y en avoir au moins 130 sur l'année.

Les candidats à l'esprit aventurier trouveront leur bonheur dans cette entreprise en construction. «À chaque fois que nous ouvrons une nouvelle filiale à l'international, comme nous l'avons fait en Italie, nous mettons des Français à sa tête», détaille Ange Michelozzi. Des parcours internationaux sont ainsi possibles dans ce groupe présent en Espagne, Portugal, Italie, États-Unis, Chine, etc. Et, même en restant en France, il y a de belles perspectives de carrière. Y compris pour quelques seniors. «Fin 2009, nous avons signé un "accord senior" avec l'obligation de recruter 5 personnes de plus de 40 ans chaque année», conclut le DRH.

 

(Fiche RH)

 

Effectif: 450 salariés en France
Recrutements 2011: 80 d'ici à fin juin

Profils: 15 consultants en marketing (10 juniors et managers-conseils, quelques directeurs-conseils, 60 000 euros + variable), 15 créatifs (directeurs artistiques, 43 000 à 60 000 euros avec 6-8 ans d'expérience, concepteurs-rédacteurs, maquettistes, 20 000 à 25 000 euros pour un jeune diplômé), 20 consultants techniques, 20 ingénieurs (Java, J2E, PHP), 10 développeurs front office

Envoyer par mail un article

Cinq cas concrets

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies