Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

presse

L'année des grandes familles

14/04/2011 - par Delphine Le Goff

2010 n'a pas été une bonne année pour les principales famille de presse. Mais 2011 devrait permettre d'inverser la tendance . les news magazine, en particulier, comptent sur l'actualité préélectorale.

News magazines: –0,20%. Stabilité pour les news magazine, qui réalisent de surcroît une belle année en termes de publicité: ils représentent 12,5 % des insertions publicitaires de la presse magazine. Le Nouvel Observateur reste en tête (502 441 ex., +0,24%), suivi par L'Express (436 702 ex., –0,83%), Le Point (407 855 ex., –1,02%), Marianne (263 526 ex., +1,06%) et Courrier international (199 355 ex., + 2,49%). On peut sans crainte leur prédire une belle année 2011, la période préélectorale étant traditionnellement faste pour les hebdomadaires d'actualité. De plus, deux d'entre eux font peau neuve: L'Express a lancé une nouvelle formule en mars, et Le Nouvel Observateur sortira une nouvelle mouture le 5 mai prochain.


Presse féminine: +2,13%. C'est la famille star de la presse magazine, et de loin la plus dynamique. Loin de provoquer des crêpages de chignon, l'arrivée de titres comme Grazia et Be a donné un coup de jeune à l'ensemble du secteur. Les féminins haut de gamme, particulièrement, séduisent en masse les annonceurs, puisqu'ils recueillent 21,2% des insertions publicitaires de la presse magazine (contre 7,2% pour les féminins généralistes). En tête, néanmoins, le féminin pratique Femme actuelle continue à tenir le haut du pavé (895 665 ex., –3,42%), suivi par Prima (459 992 ex., –3,64%), Maxi (458 566 ex., –1,38%), Avantages (440 452 ex., 0,47%) et Marie Claire (431 966 ex., +0,43%). À signaler, la très belle performance de Modes&Travaux, qui a lancé avant l'été 2010 une nouvelle formule et a enregistré une progression de 12,65% en diffusion (419 453 ex.).

 

Presse économique: –7,33%. Depuis 2007, l'autrefois florissante presse économique n'en finit plus de voir sa diffusion chuter. En tête, Le Particulier (463 318 ex., +0,67%), Capital (322 534 ex., –8,38%), Challenges (232 231 ex., –7,01%), Mieux vivre votre argent (226 389 ex., –5,1%) et L'Expansion (140 311 ex., –6,51%). «Nous avons le sentiment que la notion d'économie quitte le domaine de la presse pour rejoindre Internet et le développement de services», estime Xavier Dordor, délégué général publicité et marketing du Syndicat de la presse magazine.

 

Presse déco: –2,66%. Serait-ce à cause de la crise de l'immobilier? La presse décoration, qui était déjà en baisse l'an passé, accuse à nouveau une évolution négative en 2010. Pourtant, les Français continuent à souhaiter cultiver leur jardin: en tête, le titre Détente jardin (312 321 ex., +1,37%) est suivi de Maison créative (310 636 ex., +4,3%), Art&Décoration (241 728 ex., +1,56%), Rustica hebdo (2229 779 ex., –0,91%) et Maison&Travaux (183 349 ex., +2,66%). À noter également les belles performances de Prima maison (106 713 ex., +17,89%) et de Résidences décoration (113 780 ex., +16,22%).

 
Presse cuisine : –2,31%. L'année précédente, elle était la seule famille de presse en hausse. En 2010, elle a accusé un léger repli. Les Français serait-ils rassasiés par les programmes gastronomiques de la télévision, du type Top chef ou Master chef? En tout cas, les éditeurs continuent à parier sur nos papilles, à l'image de Prisma qui a récemment lancé Gala gourmand. En tête, Maxi cuisine (222 909 ex., –4,67%), Régal, qui a remporté une Étoile OJD grâce à sa très belle progression (201 029 ex., +15,5%), Vie pratique gourmand (199 008 ex., +0,17%), Cuisine actuelle (167 631 ex., –11,4%) et Elle à table (163 380 ex., +1%).

Envoyer par mail un article

L'année des grandes familles

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.