Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

magazines

Groupes de presse - Mondadori et Prisma

14/04/2011 - par Delphine Le Goff

Mondadori

344 millions d'euros

En 2010, la marge brute d'exploitation de la filiale française de Mondadori (Closer, Télé poche, Télé star, Auto journal, Science et Vie, etc.) a plus que doublé, passant de 3,8% à 8,3%, grâce à des mesures de réduction de coûts, à la cession ou la fermeture de plusieurs titres. Le chiffre d'affaires est stable, à 344 millions d'euros. Le groupe a enregistré une progression totale de 1,5% de sa diffusion payée (kiosques et abonnements) en France, soit 2 871 000 exemplaires de mieux qu'en 2009.

Les pôles femme et sciences affichent de bonnes performances, à l'instar des titres Modes&Travaux (+12,7%), Top santé (+5,7%) ou Science & Vie Junior (+4,1%).«En 2010, le groupe a enregistré les plus fortes progressions du marché publicitaire: +21,5% en chiffre d'affaires brut», commente Ernesto Mauri, président du groupe Mondadori France. Le pôle féminin haut de gamme fait désormais figure d'atout supplémentaire pour le portefeuille publicitaire, grâce au succès de titres comme Grazia.

Par ailleurs, Mondadori France compte lancer deux nouveaux magazines, comme l'a annnoncé Ernesto Mauri, président du groupe de presse (Grazia, Télé poche, etc.), interviewé par Le Figaro mercredi 2 mars. «L'un sera grand public, l'autre haut de gamme», annonce Ernesto Mauri, qui précise que «l'un d'eux pourrait sortir cette année».

 

Prisma Presse

511 millions d'euros

La filiale française de Grüner&Jahr a connu un recul de son activité en 2010, passant de 539 millions d'euros à 511 millions. En revanche, Rolf Heinz a annoncé une forte hausse des bénéfices du groupe: +60% pour son résultat opérationnel, à 45 millions d'euros, et +70% pour son résultat net, à 30 millions d'euros. Cette augmentation de la rentabilité a été obtenue grâce à des économies drastiques: l'arrêt du mensuel haut de gamme Femmes a pesé dans la balance, tout comme le plan de départs volontaires engagé par le groupe fin 2009, et qui a concerné plus de 86 personnes (pour 878 salariés). En 2011, le groupe, qui a déménagé fin 2010 à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), devrait réaliser 3 millions d'économies supplémentaires grâce à ces nouveaux locaux.

En 2010, les recettes publicitaires (environ 135 millions d'euros, dont 15 millions sur Internet), ont baissé de près de 3%, mais le groupe vient de réorganiser sa régie, passant d'un modèle «client centric» à une répartition des titres par pôle.

Le groupe s'est fait remarquer par un grand dynamisme en termes de lancements, notamment via des déclinaisons de ses titres: fin 2010, il a lancé Géo voyage et Géo histoire, puis, en février et en mars, Géo savoir, Gala gourmand et Ça m'intéresse vivre mieux. Deux concepts sont actuellement testés, pour un lancement «fin 2011 ou début 2012», dont l'un serait inspiré du magazine généraliste allemand pour jeunes Neon.

Envoyer par mail un article

Groupes de presse - Mondadori et Prisma

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.