Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

«Les sondeurs ne font pas le candidat»

12/05/2011 - par Cathy Leitus

Ancien directeur général de l'institut CSA, patron de son pôle opinion pendant dix-huit ans, Stéphane Rozès, enseigne à HEC et Sciences-Po. Le politologue a fondé en 2009 le cabinet CAP (Conseils, analyses et perspectives). Il analyse pour Stratégies les enjeux de la présidentielle de 2012.

La précampagne a commencé très tôt. On peut s'inquiéter, voire déplorer cette surenchère de sondages d'intentions de vote alors que les candidats ne sont pas connus…

Stéphane Rozès. Chaque sondeur ou responsable de rédaction peut admettre, en tant que citoyen, qu'il y a trop de sondages. Mais sauf à changer de métier, aucun n'y renoncera. Pour les médias, il s'agit

Cette page est réservée aux abonnés

DÉJÀ ABONNÉ ?

Accès libre

s’identifier

Lire cet article

  • 2 €
  • image
  • image
  • image
J’achète

Abonnez-vous

Pour accéder à tous les contenus

s’abonner

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W