Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Une cible (é)mouvante

29/09/2011 - par Patrick Cappelli

Les marques de grande consommation ont du mal à s’adresser à la cible des hommes.

Métrosexuel, übersexuel, voire gastrosexuel: une étiquette chasse l'autre quand il s'agit de qualifier l'homme en tant que cible marketing. Néologisme inventé au début des années 2000 par le journaliste britannique Mark Simpson, le métrosexuel à la David Beckham est un homme qui revendique sa part de féminité. Et donc plus ouvert à la notion de soins, une évolution que les

Cette page est réservée aux abonnés

DÉJÀ ABONNÉ ?

Accès libre

s’identifier

Lire cet article

  • 2 €
  • image
  • image
  • image
J’achète

Abonnez-vous

Pour accéder à tous les contenus

s’abonner

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies