Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Audiovisuel

La télé et la radio, mots masculins

07/03/2013 - par Bruno Fraioli

L'audiovisuel se conjugue… au masculin. A de rares exceptions, les présidences des chaînes sont trustées par les hommes. Véronique Cayla, à Arte, et Léonor Grandsire, à NBC Universal Global Network France, sont bien isolées. Toutefois, les femmes ne sont pas absentes des fonctions dirigeantes. Catherine Nayl est ainsi directrice déléguée à l'information du Groupe TF1. Sur la TNT, Caroline Got, est directrice générale de TMC et NT1 (TF1), Catherine Schöfer, directrice général adjointe de 6-Ter et Téva (M6),  Guénaelle Troly dirige les programmes de RMC Découverte et Christine Lentz ceux de Chérie 25 (NRJ Group).

Surtout, les programmes de la troisième chaîne de France, M6, sont dans les mains de Bibiane Godfroid. «Même si nous sommes plutôt bien placées dans le groupe M6, j'ai le sentiment que, dans le secteur, nous avons plus reculé qu'avancé, relève la directrice générale de M6. Pourquoi? Je ne le sais pas vraiment. Toutefois, je n'ai pas l'impression d'évoluer dans un monde machiste. Je suis dans un métier où la féminité est de plus en plus présente, notamment en création.»

En production, la seule société majeure présidée par une femme, Endemol, ne l'est plus depuis le récent départ de Virginie Calmels, qui pourrait rejoindre un grand groupe audiovisuel. En radio, ce n'est pas plus réjouissant. Deux femmes seulement occupent des postes de premier plan: Catherine Sueur, directrice générale déléguée de Radio France, et Maryam Salehi, numéro deux du groupe NRJ. «Les femmes apportent une vision et une manière d'aborder les dossiers différentes, ce qui permet à une entreprise de progresser, d'élargir ses vues. C'est important pour détruire l'avatar de la pensée unique», martèle cette dernière.

A Radio France, la seule patronne de station, Anne Brucy à France Bleu, a été remerciée l'été dernier. Curieux: en janvier, France Télévisions a écarté l'unique femme de son état-major, Emmanuelle Guilbart, chargée de la coordination des programmes du groupe. L'audiovisuel public serait-il machiste?

Envoyer par mail un article

La télé et la radio, mots masculins

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.