Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Bilan presse

Tous en baisse (presse magazine)

04/04/2013 - par Delphine Le Goff

Toutes les famille de presse ont essuyé un recul de leur diffusion en 2012. Les news magazine limitent les dégâts.

Newsmagazines

-2,45 %

 

La présidentielle puis le «Hollande bashing» n'auront pas suffi, les JO non plus: les news, dont la diffusion était restée stable en 2011 (-0,8 %), connaissent une baisse de leur diffusion payée en France, à -2,45 %. Toujours en tête, Le Nouvel Obs (502 348 ex., -0,2 %), suivi de L'Express (433 031 ex., -0,8 %), et du Point, seul à voir sa diffusion progresser (412 278 ex., +0,9 %). Ceux qui ont le plus souffert en 2012 sont Marianne (-7,7 %, à 236 111 ex.) et Courrier International (-6,8 %, à 182 237 ex.), lequel a réagi avec une nouvelle formule en septembre 2012. A noter: les «newsmagazines» ont retravaillé leurs suppléments lifestyle, avec la nouvelle version de L'Express Styles, en mars 2012, ou le mensuel Obsession de l'Obs, lancé en mars. Dans la famille cousine des «news pictures», Télérama, qui a lancé une nouvelle formule en mars (613 234 ex., -1,4 %), devance d'une courte tête Paris-Match (610 156 ex., -1,6 %).

 

Féminins
-3,4 %

 

Le vrai bouleversement sera pour 2013... En 2012, la presse féminine, qui représente 360 millions d'ex. vendus par an, a marqué le pas, avec un recul de 3,4 % (-2% en 2011). Tandis que le supplément Version Fémina reste multimillionnaire en diffusion avec 3 250 890 ex. (-1,3 %), les féminins pratiques continuent à régner sur la diffusion, mais enregistrent de nets reculs à l'instar de Femme actuelle (-10,4%, à 805 353 ex.), de Prima (-8,8 %, à 380 389 ex.) ou Maxi (-4,9 %, à 412 140 ex.). A l'inverse, la presse féminine santé est florissante: Santé Magazine, lauréat d'une étoile OJD, fait un bond de 13,1 % (308 334 ex.) tandis que Top Santé fait preuve d'une stabilité remarquable (350 428 ex., 0 %). Chez les féminins haut de gamme, Elle résiste bien, avec une diffusion stable à 383 905 ex (0%), tout comme le mensuel Marie-Claire (428 367 ex., -0,7 %). L'alternatif Causette semble répondre à une forte demande: sa diffusion a explosé, avec une progression de... 44,55 %, à 52 580 ex. en DFP, ce qui lui vaut une Etoile OJD. La famille reste dynamique, si l'on en croit les futurs lancements; on attend, pour le 10 avril, la présentation de Stylist, l'hebdo gratuit du groupe Marie-Claire, puis, pour le 26 juin, celui du Vanity Fair français, piloté par Condé Nast, ou encore, sans doute pour la fin 2013, Harpers' Bazaar, concurrent de Vogue qui devrait être lancé par Marie-Claire. De nouveaux titres très chics qui devraient «encore faire monter en gamme la famille des féminins», estime Dominique Delport, patron de Havas Media France.


People
-8,3 %

 

La crise n'en finit plus de faire chuter les ventes de la presse people (-8,3 %). «Cela fait cinq ans que la presse people décroche», remarquait Dominique Delport, lors de l'Observatoire OJD, le 21 mars. «En temps de crise, on réalise des arbitrages, et bien souvent, des familles comme la presse people en font les frais.» La famille est une victime collatérale de l'Internet... Quoiqu'il en soit, Closer (-11,63 %) reste le premier du classement, avec 366 067 exemplaires, suivi de l'indéboulonnable France Dimanche (358 739 ex., -1,8 %), Voici (353 149 ex., -7,4 %), Ici Paris (309 488 ex., -3,3 %) et Public, qui connaît, lui aussi, un sérieux dévissage (-16,2 %, à 303 109 ex.). Ce dernier a néanmoins reçu une Etoile OJD qui récompense sa progression en pourcentage sur ses déclinaisons numériques (+148 %). Signe que le numérique prend bien le relais dans cette famille de presse.

 

Télévision

-3,4%

 

Les plus gros vendeurs de la presse magazine française continuent à avoir pour nom Télé Z (1 392 306 ex.) et Télé 7 Jours (1 332 184 ex.). La presse TV domine le papier glacé, aux côtés des news magazines et de la presse féminine. Néanmoins, la chute de ces titres, mis à mal, il y a une dizaine d'année, par l'apparition des quinzomadaires, puis par la concurrence d'Internet, ne semble pas devoir s'enrayer, avec, encore en 2012, une baisse globale de 3,4 %. A noter:  Télé 7 Jours (-2,8 %) et Télé Star (-3,25 %, à 1 004 286 ex.) font mieux que leur marché. De leur côté, Télé Z recule de 6 %, Télé Loisirs, de 5,7 % (968 327 ex.) et le quinzomadaire TV Grandes Chaînes, de 4,9 % (956 023 ex.). Le supplément de la presse quotidienne, TV Magazine,  continue à culminer à 5 689 330 exemplaires (-1,2%).

 

Décoration
-6,2 %

 

Patatras ! Alors que l'engouement pour les émissions de décoration semble s'essouffler, avec notamment la fin annoncée de l'émission star de Valérie Damidot sur M6, D & Co, la presse décoration, déjà en recul en 2011 (-2,6 %), accuse une baisse importante de sa diffusion (-6,2%). Détente Jardin (295 369 exemplaires, -2,55 %) est repassé devant Maison créative (288 858 ex., -5,1 %), qui était leader un an auparavant. Suivent, comme l'an passé, Art & Décoration (238 786 ex, -1,25 %), Rustica Hebdo, qui vient de lancer, en mars 2013, une nouvelle formule (222 370 ex., -1,9 %), et... seul à progresser dans le top 5, Maison & Travaux (185 145 ex., +2,3 %).

 

Cuisine
-8,5 %

 

Tout comme la décoration, la cuisine, qui vit fleurir maints concepts d'émission à la télévision, semble lasser, y compris dans la presse: l'an passé, la baisse était de 4,6%, cette année, elle atteint quasiment le double, avec -8,45%. En tête, Maxi Cuisine, avec 192 713 exemplaires et en forte baisse de 16,3%, devant Régal (182 856 ex., -4,5%), Elle à Table, en progression de 2,2% à 167 250 ex., Gourmand (ex-Vie Pratique Gourmand, 151 946 ex., en forte baisse de 17,4%) et Cuisine et Vins de France, en progression de 1,7% à 147 327 exemplaires. Malgré cette érosion, comme le rappelle Dominique Delport, la presse cuisine continue à stimuler l'appétit des éditeurs: «Avec la création de titres haut de gamme comme Paprika, Intense, ou encore Gala Gourmand, on va désormais chercher un lectorat CSP+


Economie
-3,1 %

 

La baisse est un peu moins prononcée qu'en 2011: -3,1%, contre -4,6%... La presse économique et patrimoniale continue néanmoins à chuter. Sur le podium, Le Particulier (DSH: 424 246 ex., -6,1%), suivi par Capital (DSH: 294 135 ex., -5,5%), Challenges (DSH: 229 211 ex., -1,12%), Mieux vivre votre argent (DSH : 218 090 ex., -2,3%). L'année a été marquée par un plan social chez L'Expansion (Groupe Express-Roularta - DSH: 137 530 ex., -0,5%), qui vise à supprimer plus de 10% des effectifs du groupe, tandis que le mensuel des PME du même groupe, l'Entreprise (73 506 ex., -4%) devrait cesser de paraître sur le papier. Par ailleurs, l'hebdomadaire Le Nouvel Economiste (15 517 ex., + 7%) a lancé une nouvelle formule en janvier 2013, avec un nouveau prix, plus attractif pour les lecteurs les plus jeunes.

Envoyer par mail un article

Tous en baisse (presse magazine)

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.