Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ENTRETIEN JACQUES GODDET

Le sport est entré dans une zone de danger

07/01/2000

Fondateur de L'Équipe, dont il est encore le président d'honneur à 94ans, Jacques Goddet est l'un des grands témoins des évolutions du sport au XXe siècle.

Comment avez-vous vécu l'arrivée du business dans le sport? Jacques Goddet. Les évolutions ont été successives. Henri Desgranges et mon père, Victor, tous deux journalistes, y ont participé en fondant des entreprises dans le domaine du sport comme le journalL'Auto Vélo, ancêtre deL'Équipe, ou leTour de France. Dès 1895, ils sont entrés en conflit avec les adeptes de l'amateurisme pur et dur. Cette bataille a duré jusqu'en 1930. Mais le processus était inexorable. Les Britanniques ont été les premiers à introduire le professionnalisme dans le football. Et en France? J.G. Peugeot est entré dans le club de football de Sochaux avant-guerre. C'était un exemple de l'intervention d'une société industrielle cherchant à animer la vie locale sans forcément en attendre des retombées publicitaires. Cela a permis de faire venir de très grands joueurs étrangers, les Uruguayens. De nos jours, les choses ont changé. Il s'agit de sociétés propriétaires qui entendent en retirer des profits. L'objectif n'est plus seulement de tirer une gloire morale et sentimentale d'une marque, mais aussi de détenir une véritable entreprise. Cela peut-il conduire à des excès? J.G. Bien entendu. Qu'un jeune joueur de football comme Nicolas Anelka soit acheté à un club plus de 200millions de francs dépasse les limites de l'entendement. Mais pour moi, le problème essentiel est ailleurs: c'est l'intervention dans le fonctionnement des compétitions sportives de clubs dont les propriétaires sont maintenant de très puissantes sociétés privées. Les médias y sont-ils pour quelque chose? J.G. Tout s'est naturellement enchaîné au fur et à mesure des développements de la communication et avec les intérêts des radios et télévisions. Aujourd'hui, les chaînes sont presque toujours les principaux intervenants dans la vie des clubs dont elles sont même, pour certaines, devenues propriétaires. En France, cela a débuté avec mes amis de Canal+, qui ont fait un travail remarquable. Maintenant on voit Pathé à Lyon et M6 à Bordeaux... Qui sera le prochain? L'argent et les médias ont-ils une responsabilité dans le problème du dopage? J.G. C'est une affaire très grave. Elle est en relation directe avec la nature d'intervention des grandes sociétés et des puissances d'argent présentes dans le sport. L'objectif de ces entreprises est d'obtenir de leurs équipes ou des athlètes les meilleurs résultats. C'est une situation très inquiétante. Le sport est entré dans une zone de danger.

Envoyer par mail un article

Le sport est entré dans une zone de danger

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.