Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La France est le troisième marché mondial de Reebok

07/01/2000

Patricia Menant, directrice des relations extérieures de Reebok France, explique les orientations publicitaires de la marque pour l'an 2000.

Comment se porte Reebok France par rapport aux autres filiales du groupe ? Patricia Menant. La France est le troisième débouché mondial pour la marque, après les états-Unis et la Grande-Bretagne. La filiale tricolore obtient d'excellents résultats : elle est passé de 1 milliard de francs de chiffre d'affaires en 1998 à 1,2 milliard en 1999. Reebok se sent-elle menacée par l'arrivée de nouvelles marques dans l'univers du sportswear comme New Balance ? P.M. Nous nous positionnons avant tout comme une marque de sport à forte crédibilité technologique. Nous disposons d'un centre de recherche à Boston très renommé dans le milieu sportif. C'est davantage sur le créneau « casual », les Reeboks Classics, baskets de ville sans apport technologique, que nous pourrions nous sentir en danger. Mais, pour acquérir une image plus branchée, nous avons décidé d'étendre la gamme, tout en proposant ces produits dans des endroits « fashion », comme le magasin Colette ou Le Shop. Pour la première fois cette année, nous allons communiquer sur les Reeboks Classics, avec une campagne de Reebok USA, qui se veut décalée. Elle paraîtra en France dans les magazines féminins ou des titres jeunes commeTechnikart. Vous annoncez vouloir augmenter de 60% votre budget de communication cette année. Quelles sont les opérations de communication à venir ? P.M. Nous allons communiquer sur nos trois principaux axes : le sport, le fitness et le casual. Nous comptons mettre en avant la technologie DMX, système de semelle à bulles d'air, ainsi que sur le procédé textile Hydromove, qui permet d'évacuer la transpiration. Aux mois de janvier et février, nous lancerons des campagnes dans la presse spécialisée. Pour ce qui concerne nos sponsorings d'athlètes, nous retrouverons Christine Arron et Marie-Jo Pérec avant les jeux Olympiques de Sydney dans des journaux sportifs tels queL'Equipe. De septembre à novembre, nous allons insister sur la cible qui historiquement a fait notre succès : les femmes, dans des titres féminins commeElleetMarie Clairemais aussi dans la presse fitness. Entretien : D.L.G.

Envoyer par mail un article

La France est le troisième marché mondial de Reebok

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W