Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les NMPP à quitte ou double

19/05/2000

Le système de distribution de la presse en France passera-t-il l'an 2000 ? Si les NMPP n'arrivent pas à faire appliquer leur plan de réduction des coûts, la faillite ne sera plus très loin.

Fondées en1947, les Nouvelles messageries de la presse parisienne (NMPP) resteront-elles encore le fondement de la distribution de la presse en France l'an prochain? Ebranlée par la concurrence des Messageries lyonnaises de presse (MLP), la messagerie a vu, l'an dernier, passer le vent de la faillite. Les transferts de titres, longtemps cantonnés aux mensuels et bimestriels, touchent désormais les hebdomadaires. L'hémorragie menace même d'atteindre la presse quotidienne. Opération destinée à accélérer les réformes ou décision véritable ?Le Parisiena en tout cas fait part aux partenaires sociaux des NMPP de son intention d'assurer seul sa distribution. Face aux risques d'explosion, la direction des NMPP, engagée dans un plan de réduction de ses coûts qui prendra fin en 2003, a, fin avril, fait parvenir aux éditeurs des nouveaux tarifs. Applicable au 1er juin après approbation par les différentes coopératives, ce barème transitoire réduit globalement de moitié le coût des prestations. Premier effet positif de l'effort engagé, l'hebdomadaireLe Point,qui, début mai, avait officiellement prévenu les messageries de son départ y a finalement renoncé.«Les propositions récentes ne sont pas pleinement satisfaisantes,considère Arnaud de Puyfontaine, Pdg d'Emap France.Nous sommes encore loin de la performance attendue.»Le scepticisme règne aussi en ce qui concerne la mise en place du plan social qui accompagne les réductions de coûts. Dans une entreprise où les syndicats, notamment la CGT du Livre, sont très puissants, le départ de quelque 1200salariés, sur un total de 2400, devrait faire des vagues.

Recours à l'État

L'arrivée à la direction des publications de Françoise Sampermans ne suffira pas à calmer les esprits. En interne, le recrutement de celle qui a conduit l'hebdomadaireMarianneà quitter les NMPP est mal vécu. Direction et syndicats se tournent donc vers l'État pour obtenir une aide.«Les discussions techniques ont commencé avec les représentants du gouvernement,affirme Yves Sabouret, le directeur général des NMPP.La nécessité de cette aide pour assurer le succès du plan de modernisation de l'entreprise et ainsi la pérennité du système français de distribution de la presse, résulte d'une position unanime»,rappelle-t-il. Mais un autre défi attend encore le distributeur à travers la gestion de son réseau.«Le public ne connaît pas les titres et lorsqu'il les connaît, il en ignore le contenu», explique Anne Gaillard, directrice de la communication du Syndicat de la presse magazine d'information (SPMI) qui vient de rendre publique une étude sur le sujet.«Les acheteurs attendent davantage de conseils et de convivialité de la part des kiosquiers»,ajoute-t-elle. Menacés dans les kiosques par les produits hors presse, plusieurs grands éditeurs, comme Emap ou Prisma, militent ainsi pour une nette revalorisation de la rémunération du réseau, préalable indispensable à tout effort de qualité. Incontestablement, la modernisation difficile de la distribution française n'en est qu'à ses prémices.

Envoyer par mail un article

Les NMPP à quitte ou double

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.