Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

ÉDITION D'ENTREPRISE

Une année d'affûtage

02/06/2000

Tout en ciselant leur offre, notamment dans le secteur des consumer magazines, la plupart des acteurs du marché ont enregistré des progressions confortables.

Parmi les leaders du marché, Tagaro! DDB? enregistre la plus belle progression en 1999 (41,9%).«Nous avons gagné d'importants budgets»,précise Éric Bentot, président de l'agence, qui cite notamment le mensuelVie de familledes Caisses d'allocations familiales, le magazine interne de France Télécom,Fréquence Télécom,ou encoreAccent,le journal du réseau d'Axa Courtage. Cette progression ne suffit cependant pas à détrôner Textuel qui reste le leader incontesté du secteur.«Nous affichons une croissance raisonnable de 24%,explique Gilles About, le patron de l'agence.L'année écoulée a été une période de transition où nous avons affirmé notre leadership dans les consumers magazines, tout en conservant nos activités en corporate et en B to B.»Textuel a ainsi lancéEpokde la Fnac ouMaisons en viede Leroy Merlin. Avec l'acquisition, début 2000, de la régie Médias et Supports et de BC Éditions (France TGV, France Aéroports et Eurostar), son leadership ne risque pas, l'année prochaine, d'être remis en cause. Même L'Agence, numéro deux du secteur en 1998, ne devrait pas réussir à le détrôner. Elle n'a pas tenu, cette année, à publier ses chiffres. Ce qui arrange plutôt ses concurrents qui gagnent une place. Parmi eux, certains affichent de belles progressions: Publicorp qui a remporté les budgets Casino, Fortis ou Ariane Espace; Créacom-EDC qui a racheté RD Partenaires, une agence d'édition spécialisée dans le secteur bancaire; Editum qui a conçu des magazines de fidélisation pour la SNCF, Eurotunnel et Champion; ou encore Euro RSCG Corporate Publishing qui affiche 12millions de francs de marge brute, un an après sa création. Seule ombre au tableau: Verbe, en baisse sensible. L'agence de Publicis a tenu à séparer les comptes de sa filiale spécialisée dans les consumer magazines, Verbe Consumer. Cette dernière progresse avec des clients comme Bouygues Telecom, Renault ou Métrobus.«Nous avons réorganisé l'agence et recruté de manière à mieux servir nos clients en matière de conseil»,explique Serge Adelski, directeur général adjoint de Verbe. Ces efforts devraient porter leurs fruits en 2000. D.M.

Envoyer par mail un article

Une année d'affûtage

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.