Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Les mécènes ont du choeur

18/07/2000

La musique arrive en tête des actions de mécénat culturel menées par les entreprises françaises. Relations publiques, communication externe et interne... les raisons sont nombreuses.

Le 13juin au parc de Bagatelle. Une centaine de chefs d'entreprise se pressent aux abords de l'Orangerie accompagnés de leurs épouses. Coupes de champagne, parmesan et tomates miniatures agrémentent les poignées de main. Tous sont d'importants clients de Gras Savoye. Le premier courtier d'assurances français consacre, chaque année, un budget de 1,7million de francs au mécénat culturel. Ce soir, ses invités sont conviés à un concert de l'Octuor de France, un ensemble de musique de chambre qu'il soutient depuis dix ans.«Nous faisons tout pour eux: organisation des tournées, rédaction des communiqués de presse, édition de dépliants,raconte Ariane Fournier, responsable du mécénat chez Gras Savoye.Ils viennent même répéter au siège.»À l'instar de Gras Savoye, bon nombre de mécènes soutiennent la musique, notamment classique. Selon l'Admical (Association pour le développement du mécénat industriel et commercial), cette discipline arrive même en tête des actions de mécénat culturel des entreprises.«Depuis 1996, la musique connaît une forte embellie et creuse l'écart avec les arts plastiques»,explique Anne-Gaël Duriez, de l'Admical. Les raisons ne manquent pas. En premier lieu, la musique offre aux mécènes un champ d'intervention très large: soutien d'un instrumentiste ou d'une salle, production de disques, formation, sauvegarde du patrimoine... Chaque mécène peut donc trouver des actions appropriées à la nature ou à la culture de sa société. France Télécom soutient la musique vocale, avec un budget annuel de 13millions de francs.«Le rôle de l'entreprise est d'assurer la transmission de la voix,explique Anne Pawloff, secrétaire générale de la Fondation France Télécom.Nous soutenons donc, tout naturellement, les jeunes chanteurs, les ensembles vocaux et plusieurs festivals en région.»

Aide à la production musicale

La musique, moins élitiste que les arts plastiques, touche également un vaste public. Natexis Banques populaires a délaissé l'art contemporain en 1992 pour se recentrer sur l'aide aux jeunes musiciens. Chaque année, elle offre des bourses allant de 60000 à 80000francs à une dizaine d'artistes, pour leur permettre de donner plus de concerts ou d'enregistrer leur premier disque.«Ce type d'opération nous permet de rajeunir notre image. C'est aussi répondre à un vrai besoin, tant il est difficile, sans appui ni moyen, de faire carrière dans ce milieu»,indique Catherine Gros, secrétaire générale de la Fondation Natexis Banques populaires. En soutenant la musique classique, les entreprises font également d'une pierre deux coups, en oeuvrant pour l'éducation ou la solidarité. Gras Savoye est un spécialiste du «mécénat croisé».«La plupart des concerts donnés par l'Octuor de France le sont au profit d'associations caritatives ou humanitaires. Nous multiplions ainsi nos champs d'intervention pour un budget identique»,explique Ariane Fournier. Depuis trois ans, France Télécom a choisi d'aider les jeunes en difficulté.«Au contact des musiciens, ils retrouvent confiance en eux,commente Anne Pawloff.Nous apportons du sens à notre engagement en montrant que nous faisons plus que financer des opéras pour quelques happy few.»Enfin, la Caisse des dépôts et consignations, mécène, depuis 1970, du Théâtre des Champs-Élysées, multiplie, elle aussi, les actions pédagogiques.«Nous permettons aux écoliers ou aux étudiants de découvrir les grandes oeuvres classiques. Une démarche qui n'est pas assurée par l'Éducation nationale»,explique Marie-Jo Bluteau, responsable du mécénat musical de l'établissement. Autre avantage: la musique est un merveilleux outil de relations publiques. La Société générale qui soutient, entre autres, la musique de chambre et les jeunes talents, avec un budget annuel de 7,5millions de francs, détient une licence d'entrepreneur de spectacles. Elle organise, partout en France, une cinquantaine de concerts par an, permettant à l'ensemble de son réseau d'inviter ses clients. Ces derniers ont également droit, au moment des voeux, à un CD des artistes soutenus par la banque.«Cette carte de voeux musicale, qui fait connaître notre action, est un succès. La première a été éditée en 1992, à 33000exemplaires, celle de cette année à 169000unités»,précise Hélène Homsy, secrétaire générale de Mécénat musical Société générale. La musique permet enfin de toucher les salariés d'une entreprise. Ce n'est pas le moindre de ses avantages, surtout quand on sait que nombre d'entre eux ont souvent tendance à penser qu'en faisant du mécénat, leur entreprise gaspille son argent ou satisfait les caprices d'un président. Toutes les sociétés réservent donc des soirées ou des tarifs préférentiels à leurs collaborateurs. Aïda est allée plus loin. Cette association, qui regroupe une centaine d'entreprises de la région Midi-Pyrénées autour de l'Orchestre du Capitole de Toulouse, a permis à 400salariés de chanter, le 8juin, sur la scène du Zénith local.«Le lendemain, dans les bureaux, on ne parlait que de cela,raconte Véronique Burki, directrice de la communication de la Semvat, l'une des entreprises membres d'Aïda.Le mécénat ne peut ignorer les salariés. Son rôle est aussi de générer fierté et passion, de libérer les énergies. C'est un excellent outil de motivation interne.»

Envoyer par mail un article

Les mécènes ont du choeur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies

W