Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Pas d'échappée sans Internet

08/09/2000

Les organisateurs d'événements utilisent plus et mieux le réseau. Avec l'objectif d'accroître l'audience et la rentabilité d'une manifestation.

Cet été, neuf millions d'internautes ont navigué sur letour.fr, le site du Tour de France. 40 % d'entre eux étaient des Américains. Et pour cause: aux États-Unis, la Grande Boucle n'est pas retransmise en direct. Chaque internaute, qu'il soit organisateur, journaliste ou simple amateur de vélo, a pu sélectionner en ligne les informations l'intéressant, suivre un coureur plutôt qu'un autre.«Le Net permet d'accroître le rayonnement du Tour. Il met également fin au diktat des médias»,indique Rabiah Haddad, responsable multimédia chez Amaury Sport Organisation (ASO), société en charge de l'épreuve. Mais l'avantage ne s'arrête pas là. Le site événementiel est aussi une nouvelle source de revenus pour ASO. Mis en place en 1995, letour.fr est, pour la première fois cette année, bénéficiaire.«Nous avons réalisé huit millions de francs de chiffre d'affaires en trois semaines»,indique Rabiah Haddad. Sept millions de francs proviennent de la vente de contenu éditorial et de bandeaux publicitaires, ainsi que du sponsoring, avec le soutien de deux partenaires, Intel et France Télécom. Et un million résulte de la vente de divers objets promotionnels, tels maillots, casquettes...«On a souvent reproché à un événement d'être confidentiel ou cher en coût contact. Avec Internet, c'est fini. Le Web est un formidable outil pour le promouvoir, en amont, ou accroître son audience»,commente Frédéric Bedin, directeur général de l'agence événementielle Le Public Système. Agences, annonceurs et organisateurs cherchent donc à plus utiliser ce média, multipliant les expériences et les initiatives. Pour Komérezo, la filiale multimédia de Ludéric Événement, Internet permet d'accroître la durée de vie d'une manifestation et d'en rendre compte, par la publication de photographies, notamment. Sur sfr.fr, l'agence met en ligne, dès le lendemain du Randoraid, les performances et clichés des participants à ce triathlon pluri-annuel organisé par l'opérateur. À terme, les photographies seront peut-être vendues en ligne, complétées par des images animées.«D'ici à un an, la vidéo aura pris possession des sites, quand les délais de chargement et la qualité des images seront au rendez-vous»,commente Didier Lefèvre, directeur commercial de Komérezo.

En direct sur le Web

Les annonceurs n'ont cependant pas attendu ce nirvana technologique pour sauter le pas. Salomon s'apprête à lancer, avec Le Public Système, sa propre chaîne de télévision en ligne proposant aux internautes de suivre en direct des compétitions sportives, des témoignages de champions, des vidéos de riders du team Salomon... De son côté, l'agence Pro Déo a retransmis, sur la Toile, l'inauguration du hub de Fedex à Roissy-Charles-de-Gaulle ou encore le discours de Franck Riboud à ses actionnaires. Le Web est également apprécié pour gérer les inscriptions, les transports ou les réservations d'hôtels liées à un événement. Par exemple, le site du Marathon de Paris a pour principal objectif de délivrer des services aux participants. Il gère, en outre, les inscriptions, ce qui a permis aux organisateurs de diviser par deux le nombre de standardistes qui enregistraient jusque-là les coureurs. Internet permet aussi de travailler, avant sa tenue, le contenu d'une convention ou d'un colloque. Le Club Med, qui souhaite toucher les jeunes, a fait appel à l'agence Le Public Système pour organiser, mi-novembre à Opio (Alpes-Maritimes), un débat réunissant des chefs d'entreprise et des étudiants du monde entier âgés de 18 à 35ans. Sur clubmed-campus.com, les internautes peuvent d'ores et déjà répondre à un sondage en ligne dont les réponses serviront de base aux discussions d'Opio. D'autres n'hésitent pas à monter des prestations entièrement virtuelles. En juin, Charlélie Couture a donné un concert unique, diffusé gratuitement, en exclusivité et en direct, sur canalplus.fr. Un coup médiatique qui ne doit pas minorer l'importance du contact physique, primordial.«L'événement est d'abord une réunion d'hommes, un moment unique de communion où le contact physique est fondamental»,insiste Stéphane Aurange, le Pdg de Belsa Communication.

Envoyer par mail un article

Pas d'échappée sans Internet

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.