Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Paroles de jurés

10/11/2000

Stéphane Ricou, Directeur de Paris Venise Design

«J'ai noté une montée en puissance sur la qualité graphique. Mais je suis déçu qu'il n'y ait pas plus de recherche sur les concepts. La création devrait s'appuyer sur un concept fédérateur, ce qui n'est pas toujours le cas. Il serait intéressant pour les jurés que les réalisations soient placées dans leur contexte de concurrence.»

Chantal Sandoz, Chef de groupe packaging de Carrefour

«Noos est la référence qui marquera cette année. C'est un vrai projet de design global qui communique au grand public. Dommage que la grande distribution soit si peu représentée dans ces prix. C'est un annonceur aussi important que le sélectif, avec de vraies marques, des packagings qui ont leur rôle. Le palmarès ne tient pas compte de cette évolution.»

Sonia Chaine, Directrice de Lonsdale Design

«Le niveau est bon. Les réponses sont justes, jamais gratuites et bien dans l'air du temps. L'architecture devient vraiment mature, on l'a vu avec Noos et Truffaut. J'ai beaucoup aimé l'humour de Oh my dog. Même l'édition, souvent assez austère, fait preuve d'originalité. Je suis surtout tout à fait enchantée du Grand Prix pour Noos, qui récompense la démarche du client.»

Barbara Preyssas, Directrice marketing international de Paco Rabanne

«Il y avait tellement de projets en packaging, surtout en alimentaire, que l'on a du mal à juger la stratégie. Mais s'il y avait vraiment eu quelque chose d'exceptionnel, il serait sorti du lot. Même s'ils ne sont pas primés, j'ai apprécié les skis Rossignol, qui doivent sûrement avoir un succès fou auprès de leur cible.»

Gérard Caron, Fondateur de Scopes

«Le niveau est meilleur en packaging qu'en corporate. On y sent plus de brillance. Les produits de prestige ou de luxe bénéficient tout de suite d'un a priori positif. Je suis en revanche un peu déçu par le Web design. Nous n'avons rien vu de très transcendant. C'est une nouvelle catégorie et il est évident que tous les sites ne sont pas représentés.»

Nicolas Chomette, Directeur du développement de Landor

«Beaucoup reste à faire sur le Net. On n'y voit pas encore de construction de marque très convaincante. J'aurais aimé voir des sites marchands dans la compétition, car c'est ce secteur qui va se développer. Ooshop en est un exemple admirable. Sinon, Oh my dog est un exercice amusant mais pas très moral. Parfumer des chiens...»

Bruno Synave, Responsable communication in store France de Virgin Megastore

«J'ai eu beaucoup de belles surprises, comme Truffaut ou La Halle aux chaussures. Des annonceurs que l'on considérait comme étant à des années-lumières du design prennent conscience de son intérêt. C'est un vrai renouvellement des mentalités et une prise de parole beaucoup plus forte que Oh my dog, par exemple, qui reste très spécifique.»

Pierre Cazaux, Co-président de Dragon rouge

«Les créations en produit et en architecture ne reflètent pas la densité de tout ce qui s'est fait dans l'année. De même, les prix attribués en packaging ne représentent qu'une petite partie de l'activité. Mais quelques créations fulgurantes ont été justement récompensées, comme l'identité du TGV ou l'architecture de Noos.»

Julien Morel, Responsable de d/g* interactive

«Noos a une cohérence graphique sur tous ses supports. C'est zen, rassurant, efficace. Mais dans l'ensemble, la qualité est décevante. Mis à part Noos, Truffaut, TGV et France Télécom, les agences et les entreprises n'osent pas suffisamment. Elles sont en retrait par rapport aux attentes du public. Quant à Internet, il n'y avait pas assez de candidats.»

Jérôme Wallut, Directeur de Connectworld

«Il n'y a pas de prix en Web design car il faut savoir ce que l'on juge. Le design est moins dans la qualité graphique ou éditoriale des sites (c'est l'objet du Grand Prix Internet) que dans la capacité des agences à transposer les codes de marques sur Internet. Noos et France Télécom sont de très grands projets parce qu'ils mettent en valeur une marque et pas seulement un logo.»

Envoyer par mail un article

Paroles de jurés

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies