Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Internet

Profession surfeur

19/12/2000

Derrière toutes les réponses des annuaires de sites Web se cachent les surfeurs. Ces professionnels passent leur journée à visiter les nouveaux sites pour les indexer.

Chez Yahoo! France, le baby-foot attend le visiteur dès la sortie de l'ascenseur. La légende est donc vraie: les surfeurs sont bien ces jeunes gens payés à naviguer sur Internet, et qui profitent de leurs pauses pour disputer des parties endiablées... En pénétrant dans leur antre, la réalité semble pourtant tout autre. Pas une parole, presque pas de bruit: l'atmosphère est très studieuse. C'est toujours comme ça?«Non, l'ambiance peut être plus animée,s'amuse Alexandre Delcourt, surfeur depuis un peu plus de deux ans.On a la réputation d'être des grandes gueules et c'est vrai que l'on n'est pas les derniers à déconner!»Pour appuyer le propos, Alexandre se saisit d'une miniballe qui traîne sous son bureau et l'envoie énergiquement sur un collègue, à quelques bureaux de là.«Vous allez voir, il va réagir...»,souffle-t-il en souriant, sûr de son effet. Calme plat.

1000 à 3000 sites à référencer par semaine

Autre lieu, même ambiance... Chez Lycos, place de la Bourse, le fief des surfeurs a même des allures de cellule monacale. Ici, pas de baby-foot mais une pièce sans fenêtre éclairée par des lucarnes au plafond. Les murs sont nus et les bureaux parfaitement rangés... à l'image des catégories de l'annuaire. C'est que les surfeurs ont du pain sur la planche. Leur job? Visiter les nouveaux sites qui apparaissent sur Internet et les indexer un à un dans la base de données de l'annuaire. Contrairement aux moteurs de recherche comme AltaVista ou Excite qui ont recours à des robots pour la recherche de nouveautés, les annuaires nécessitent en effet une intervention humaine pour classer les sites dans des catégories définies (économie, culture, sport, société, etc.). Chez Yahoo! France, Nomade, Voilà ou Lycos, les principaux annuaires de sites français, de petites équipes passent méticuleusement en revue toutes les demandes de référencement qui leur parviennent. Mille à trois mille nouveaux sites arrivent chaque semaine, de la vente de matériel informatique au récit de voyage en passant par l'anthologie du bigoudi, l'encyclopédie du nain de jardin ou le n-ième site sur les célèbres Pokémon. La sélection est plutôt stricte: les sites doivent être en langue française, proposer un contenu conséquent et en conformité avec la loi. Au final, 60% d'entre eux, en moyenne, sont acceptés.«C'est un travail très sérieux qui demande pas mal de réflexion»,insiste Marie-Claude Bélier, l'une des six documentalistes de Nomade. Au quotidien, le métier de surfeur n'a pas toujours l'air facile.«Au bout du 40esite de gîte rural, on commence a en avoir un peu assez!»,reconnaît Emmanuelle Auville, surfeuse chez Lycos.«On peut aussi avoir l'impression d'être face à un panier percé: on a beau indexer, on a toujours autant de sites qui arrivent le lendemain,renchérit Marie-Claude Bélier.Cette abondance est tout à la fois un mal et un biencar l'annuaire se renouvellant en permanence, suivre le rythme est un drôle de challenge!»Les surfeurs sont avant tout des passionnés du Net.«C'est un boulot qui permet d'être au courant de toutes les nouveautés et de suivre les tendances»,s'enthousiasme Emmanuelle Auville.«Il y a toujours quelque chose à découvrir»,ajoute Pierre-Emmanuel Boumendil, cyberdocumentaliste pour l'annuaire de Voilà. L'organisation générale de l'annuaire est un rôle qu'ils prennent vraiment à coeur. Alexandre Delcourt se souvient même d'un débat épique.«On a passé toute une après-midi à décider si la rubrique religion devait prendre un"s"ou pas. Cela peut paraître dérisoire, mais c'est aussi notre boulot.»Finalement, les «sans-s» ont gagné.

Envoyer par mail un article

Profession surfeur

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.