Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La Poste garde la main

19/01/2001

Depuis le milieu des années 90, le marché postal européen est soumis à une lente déréglementation. Sur le terrain, La Poste reste encore, et de loin, le principal partenaire des entreprises de vente à distance.

Le marché postal de l'Union européenne se libéralise à petits pas. Pour l'heure, seuls les envois nationaux et internationaux de colis et de catalogues et, depuis 1997, le courrier de plus de 350grammes ou celui qui est taxé à cinq fois le prix de base sont ouverts à la concurrence. En mai dernier, la Commission européenne a donc proposé de poursuivre la libéralisation dès 2003 en l'étendant aux lettres de plus de 50grammes ou de 2,5fois le tarif de base et au courrier expédié de la France vers les autres pays de l'Union. Mais, réunis à Bruxelles le 22décembre, les ministres européens concernés ne sont pas parvenus à se mettre d'accord. La part du marché postal ouvert à la concurrence reste donc en l'état et continue de représenter 3% du marché total.«La directive de 1997 a vocation à s'appliquer jusqu'en 2004,indique Valérie Charolles, conseillère technique du secrétaire d'État à l'industrie Christian Pierret.Au-delà, chaque État a la liberté de maintenir le statu quo.»En France, le monopole de La Poste sur le courrier pesant moins de 350grammes et sur le courrier sortant vers les pays de l'Union est donc préservé. Paradoxalement, l'établissement public est soutenu par la Fédération des entreprises de vente à distance (Fevad).«Nous suivons avec attention le débat sur la libéralisation, mais nous nous intéressons d'encore plus près à nos rapports à court terme avec La Poste car elle constitue un vecteur incontournable de nos investissements commerciaux»,affirme Bernard Siouffi, le président de la Fevad. Depuis environ une quinzaine d'années, la Fevad et La Poste travaillent sur trois dossiers: l'affranchissement des paquets et des lettres, la modération des hausses tarifaires et la qualité du service.«Nous avons considérablement avancé avec la mise en place d'engagements contractuels qui servent à la fois les intérêts de La Poste, qui doit nécessairement évoluer, et les besoins de nos entreprises.»

Une part de 65% du marché du colis

La Poste reste donc l'opérateur de référence pour les entreprises de vente à distance, y compris sur le secteur du colis. Selon Didier Brune, directeur de la stratégie à la Direction du courrier, l'établissement public occupe ainsi 60 à 65% du marché du colis «business to consumer», de même qu'une large part du colis «business to business». Des sociétés de transport, filiales des vépécistes, telles que Mondial Relais pour 3Suisses ou Distriom pour Yves Rocher, et les sociétés de transport express, comme DHL, se partagent le reste.«La livraison de colis aux particuliers n'est profitable qu'à la seule condition de réaliser d'importantes économies d'échelle en ayant plusieurs objets à distribuer dans la même zone»,explique Didier Brune. Les opérateurs étrangers représentent, quant à eux, une part marginale de l'acheminement domestique du colis et visent plutôt le marché du B to B et celui de l'international. Royal Mail, la poste anglaise, est présente en France depuis 1995.«Nous proposons un service de courrier express national et international, ainsi qu'un système de distribution de catalogues par portage sur Paris, la région parisienne et Lyon,indique Philippe Bailly, directeur de l'activité de Royal Mail en France.Notre offre commence à être connue des équipementiers de bureaux et des vendeurs de fournitures pour entreprises.»À l'international, les opérateurs étrangers ont élaboré des solutions postales globales incluant un service de conseil clientèle dispensé par des experts en marketing direct.«Nous aidons nos clients vépécistes à toucher les marchés porteurs et à prospecter les bonnes cibles»,précise Bertrand Buisson, directeur de la filiale française que la Deustche Post a ouvert en mai 2000.

Envoyer par mail un article

La Poste garde la main

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.