Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Bientôt une télévision sur mesure

19/01/2001

Portée par l'essor du câble et du satellite numérique, la télévision interactive est devenue en France un marché de masse. L'arrivée de téléviseurs interactifs et de décodeurs de seconde génération va accélérer le mouvement.

L'avenir de la télévision est-il dans l'interactivité? De fait, le téléviseur est plus répandu et plus facile à utiliser que le PC. En France, les bouquets câble et satellite ont ouvert la voie. Conçue d'abord comme un simple «service plus» pour les abonnés, l'interactivité devient rentable pour les opérateurs. Avec quatre ans d'expérience, CanalSatellite, dont 93% des abonnés utilisent les cinquante services interactifs, revendique le leadership du marché. La locomotive reste le paiement à la séance (un million de commandes par mois sur Kiosque), les jeux (1500parties par jour sur Pikto Rézo) et, surtout, les paris hippiques du PMU. Lancés en avril, ces derniers totalisent 300millions de francs d'enjeux. Le bouquet parie aussi sur le «t-commerce» avec sa galerie marchande interactive (trente boutiques à la fin 2001). Au total, les services interactifs ont généré 700millions de francs en 2000 (deux fois plus qu'en 1999).«Nous espérons faire de l'interactivité un centre de profit autonome»,résume Bruno Delecour, le PDG de CanalSatellite, qui escompte dépasser le milliard de francs en 2001. De son côté, TPS estime à 91% le nombre de ses abonnés utilisant ses quarante services interactifs. Parmi les plus prisés, Météo Express (56% des abonnés l'utilisent quotidiennement), les offres d'emploi de Recrut Interactif, le TV-mail et la plate-forme de jeux Ludi TV. Lancés mi-novembre, les paris hippiques du PMU affichent 17,8millions de francs d'enjeux. A raison de deux nouvelles offres par semaine, les services interactifs devraient rapporter à TPS près de 100millions de francs en 2001 (contre 30millions de francs en 2000).«Nous atteindrons l'équilibre d'ici deux ou trois ans»,prévoit Alain Staron, directeur des nouveaux services du bouquet qui sera présent à la Semaine de la relation client. Emboîtant le pas du satellite, le câblo-opérateur UPC a lancé à l'automne son portail de TV interactive (ntl tv), avec des informations sur les chaînes et les bouquets. Quant à la publicité interactive, elle reste embryonnaire, admettent les deux bouquets, même si quelques campagnes ont remporté un vif succès comme celles de Skip pour ses tablettes de lessive ou de Toyota pour la Yaris, toutes deux diffusées sur TPS.

De nouveaux décodeurs intelligents

Pour Thérèse Torris, de Forrester Research, l'une des principales analystes de la télévision interactive en Europe, les services interactifs s'apparentent aujourd'hui à des «jardins privés» qui vont s'ouvrir grâce à la technologie. En février, Thomson commercialisera douze nouveaux téléviseurs interactifs TAK. Dotés des logiciels Internet TV de Microsoft, ils apporteront l'interactivité à l'analogique et permettront, via la télécommande, d'accéder directement aux services interactifs et d'interagir pendant les émissions ... Seul hic, leur prix, compris entre 5500 et 15000francs. Mais, à la rentrée, CanalSatellite et Noos sortiront de nouveaux décodeurs «intelligents» équipés de disques durs. Ceux-ci ouvriront la voie de la «télévision à la carte» et permettront par exemple d'interrompre une émission en cours, d'éviter la politique dans un JT, de trier les émissions en fonction des préférences du spectateur et même de sauter la pub... Aux États-Unis, TiVo et Replay TV ont lancé le mouvement l'an dernier. Toutefois, le succès reste mitigé: les deux sociétés n'ont écoulé que 100000décodeurs en un an.

Envoyer par mail un article

Bientôt une télévision sur mesure

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.