Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TV: tous les sports ont leur place

26/01/2001

Les télévisions font la part belle au football. Mais elles commencent aussi à s'intéresser à des sports moins médiatisés.

Le football fait encore recette à la télévision. Selon les relevés du Conseil supérieur de l'audiovisuel, le ballon rond a représenté, entre 1996 et 1999, plus d'un quart de l'ensemble des retransmissions sportives sur les chaînes hertziennes. Au total, douze sports - football inclus - rassemblent 82% du volume consacré au sport à la télévision. Les 18% restants sont partagés entre cinquante autres. Pourtant, ces disciplines gardent légitimement leur place sur le petit écran, estime Charles Biétry, directeur du service des sports de France Télévision.«Il n'y a pas de sports mineurs,affirme-t-il.Le football est certes le seul à réaliser des audiences importantes, mais ce n'est pas une raison pour condamner les autres.»Le patron des sports de la télévision publique est ainsi fier d'annoncer en 2001 la diffusion d'une dizaine de championnats du monde, de l'athlétisme au handball en passant par la natation et le ski. Les chaînes sportives du câble et du satellite, Eurosport et Pathé Sport, ont, elles, gagné en partie leur notoriété grâce à ces disciplines délaissées par les grands réseaux.«En additionnant les niches, on construit une véritable offre,explique François Fèvre, directeur de l'antenne de Pathé Sport.Nous sommes une chaîne multisport, mais à fort enracinement national.»Malgré l'appui d'un réseau international lui permettant d'obtenir les droits de diffusion de grands sports et événements, Eurosport diffuse aussi une centaine de disciplines différentes par an.«On s'adresse en majorité à un public de passionnés et de pratiquants,indique Bruno Barbier, directeur du marketing.Pour eux, la qualité des transmissions est plus importante que la quantité.»Mais tous les sports ne sont pas logés à la même enseigne. Les coûts techniques de couverture favorisent ceux qui se pratiquent dans un lieu clos. Ils sont moins chers à produire que les disciplines de plein air, nécessitant un matériel plus lourd. Pour une réunion de boxe, il faut compter environ 120000francs, pour une rencontre de volley-ball 150000francs, pour un match de basket-ball ou de football 200000 à 250000francs. En revanche, la couverture d'une course automobile en circuit monte à 350000francs, un direct de cyclisme à 500000francs et un tournoi de golf à près d'un million pour une retransmission de qualité. Reste à rentabiliser ces investissements. Car le sport est un programme qui doit générer soit des recettes publicitaires et attirer les sponsors, soit déclencher des abonnements.

Envoyer par mail un article

TV: tous les sports ont leur place

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.