Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

TRIBUNE

Fabrice Sergent : Pour gagner de l'argent, les éditeurs doivent s'adapter

09/02/2001

Fabrice Sergent est directeur général de Lagardère active Broadband et PDG de T-Online France. «Alors que les professionnels d'Internet s'interrogent sur la viabilité économique du secteur, gardons la tête froide! Comme dans les médias traditionnels, plusieurs modèles économiques trouveront leur place: le gratuit pour les sites les plus visités (sur le modèle des chaînes hertziennes), le paiement à l'acte (assimilé à la vente en kiosques ou au «pay per view»), l'abonnement... Internet ne se stabilisera pas en quelques années et n'apprendra son métier qu'en testant de nouvelles formules et en s'adaptant. Chez Lagardère active Broadband (ex-Grolier interactive), nous avons fait de la flexibilité et de la réactivité un impératif. Nous avons lancé nos premiers sites "gratuits" il y a cinq ans, et notre premier site multiplate-forme (europeinfos.com), sur Internet et le téléphone (service vocal de SFR), en 1998. Il y a un an, alors que la plupart des acteurs considéraient que le modèle économique pouvait se limiter à la publicité, nous avons opté pour une diversification de nos sources de revenus en créant Plurimédia, la première agence de syndication de contenus en France. Le marché va évoluer et se cristalliser autour de quelques sites à forte audience, qui devront se différencier par la richesse de leurs contenus. Plurimédia est leur partenaire naturel, grâce à la diversité des contenus de Lagardère active, issus à la fois de la presse écrite (pariscope.fr, premiere.fr, elle.fr, etc.), de la radio (europeinfos.com, mcity.fr, etc.), du livre (Hachette Multimédia, etc.). Plurimédia est ainsi leader sur les informations de proximité (agenda spectacles, bases d'Hachette Tourisme, de La Chaîne Météo, etc.) dont le public est de plus en plus friand. Le catalogue reprend également les contenus numériques d'éditeurs partenaires, ce qui permet d'élargir notre gamme (sport avec la société365).

Syndication des contenus

Tous ces contenus sont diffusés aujourd'hui auprès des sites et portails Internet (Wanadoo, Voilà, Yahoo!, Club Internet, LibertySurf, Lycos), des opérateurs de télévision interactive et de téléphonie mobile (Bouygues Telecom, Itineris, SFR/Vizzavi). Plurimédia contribue déjà pour près de 40% au chiffre d'affaires des contenus numériques de Lagardère active. Hachette Multimédia a pu trouver de nouveaux débouchés pour ses CD-Rom en commercialisant en ligne l'ensemble de ses bases dont l'Encyclopédie Hachette, diffusée avec succès sur les plus grands portails français. En développant les recettes publicitaires et les revenus indirects de syndication, Lagardère active Broadband a doublé son chiffre d'affaires sur les contenus en 2000. à mon avis, la capacité des éditeurs à s'adapter déterminera leur capacité à survivre et à gagner de l'argent.» F.S.

Envoyer par mail un article

Fabrice Sergent : Pour gagner de l'argent, les éditeurs doivent s'adapter

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.