Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Le temps du spamming de presse est révolu

16/02/2001

Selon Paul Charoy, président d'eKetchum, les entreprises doivent prendre très au sérieux leurs relations presse et publiques en ligne.

En ne prenant en compte qu'une vision superficielle de la situation, certains auraient pu penser que l'utilisation d'Internet pour les relations presse se résumerait à l'envoi d'e-mails et de communiqués de presse en ligne, à la consultation de dossiers de presse sur les sites des clients ou des agences, à un simple nouveau moyen de contacter les journalistes... Mais l'apparition d'une presse en ligne, spécialisée dans son secteur et extrêmement réactive à l'information en temps réel, change la façon selon laquelle les agences doivent travailler. Alors que les sites marchands travaillent sur le «permission marketing» et le CRM (management de la relation client), une agence de relations presse se doit de développer une relation en ligne individualisée et personnalisée avec ses contacts presse. L'e-mail doit devenir le complément du téléphone dans nos relations et tous les outils (newsletters, communiqués, photos numérisées) doivent plus que jamais être envoyés de façon opportune et personnalisée, tout en répondant aux attentes de nos interlocuteurs. Le temps du «spamming de presse» est révolu. Parce que, utilisé abusivement, il conduit à une détérioration des relations entre les agences et les journalistes submergés d'informations.

Maintenir l'échange humain

Une solution est l'extranet presse, domicilié à une adresse correspondant au nom de l'entreprise. Je ne valide pas le principe du site d'agence qui réunit les communiqués de ses clients. Combien de journalistes retrouvent une marque en fonction de l'agence en charge de son budget? Sur un extranet, les journalistes peuvent trouver l'ensemble des informations presse concernant la société, mais aussi contacter les attachés de presse par thématique ou secteurs d'activité. Ils peuvent aussi s'abonner à des listes d'envois en fonction de leurs centres d'intérêt ou faire une demande d'interviews en ligne. C'est une réponse proactive et novatrice à la demande d'information de plus en plus importante de la presse vis-à-vis des entreprises. Elle maintient l'échange humain, l'une des bases essentielles de notre métier. L'expérience auprès de sociétés qui veulent développer une activité en ligne montre que beaucoup ne se préoccupaient pas, jusqu'alors, de la communication avec la presse, et encore moins de la communication de crise en ligne. Pourtant, les outils existent déjà, avec notamment la veille concurrentielle, la veille stratégique sur les mots clés liés à la naissance des crises, les interventions dans les forums/newsgroups et les sites ressources qui sont mis instantanément en ligne en remplacement de la page d'accueil d'un site. Il est temps que les entreprises consacrent une attention plus soutenue et un budget plus important à leurs relations presse et publiques en ligne. On ne peut ouvrir un nouveau canal de communication vers ces publics et ne pas se soucier de la qualité de l'échange, ni des nouveaux facteurs générateurs de crise que la communication en ligne engendre. Les cas récents d'une compagnie pétrolière et d'une compagnie aérienne qui ont subi a posteriori le boycott des internautes devraient nous le rappeler.»

Envoyer par mail un article

Le temps du spamming de presse est révolu

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.