Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Entretien

Jean-Dominique Pretet : À L'Alsace, la preuve par cinq

23/02/2001

L'Alsace encarte trois de ses cinq suppléments hebdomadaires dans sa dernière édition de la semaine. Explications de Jean-Dominique Pretet, président du directoire.

Quelle stratégie avez-vous adoptée en matière de suppléments rédactionnels? Jean-Dominique Pretet. La stratégie était déjà en place lorsque j'ai été nommé président du directoire, en novembre 1999. Nos deux magazines sont encartés dans l'édition du samedi, dont le prix de vente passe de 4,90francs à 10francs.TV HebdoetFéminasont achetés clés en mains à Hachette Filipacchi Médias. Le premier est arrivé chez nous à la fin des années 80, le second en 1997. Quel est l'intérêt rédactionnel et commercial de tels suppléments? J.D.P. La télévision est un loisir de masse. Le lectorat féminin est demandeur de sujets spécifiques. La règle numéro un consiste à enrichir le contenu rédactionnel sans nuire à la qualité de l'information, ni à son volume dans le reste du journal, à un prix aussi bas que possible.Féminaa provoqué une érosion des ventes jusqu'en 1999, à cause du prix de vente du numéro. Mais le solde net de lecteurs est à nouveau positif cette année. Pourquoi venez-vous de déplacer, du dimanche au samedi, la date de parution de votre cahier emploi? J.D.P. Trois de nos voisins,Les Dernières nouvelles d'Alsace, Badische ZeitungetBasler Zeitung,publient leurs offres d'emploi le samedi. Début janvier, nous avons fusionné ce cahier Emploi, dont le volume oscille entre douze et vingt pages, avec les trois pages du magazine économique, qui paraissait jusqu'alors le jeudi. Les annonces immobilières restent encartées dans l'édition du dimanche. Les annonces auto-moto paraissent le jeudi, sans changement de prix dans les deux derniers cas. Ce recalage a-t-il eu une incidence sur les ventes? J.D.P. L'édition dominicale a légèrement baissé, mais nous retrouvons ces lecteurs le samedi. Ce jour-là, avec trois suppléments, les ventes au numéro passent de 15000 à quelque 25000exemplaires, qui s'ajoutent à nos 90000abonnés. Quel est l'apport financier des magazines TV et féminin? J.D.P. Je ne veux pas isoler la comptabilité de l'édition du samedi. Ce qui compte, c'est l'équilibre global, en termes rédactionnel et financier. La publicité locale a atteint l'an dernier 1,5million de francs surFéminaet 5,5millions surTV hebdo. Au total, les suppléments magazines représentent 3,5% du chiffre d'affaires publicitaire du groupe, qui s'élève à 200millions de francs. Deux de nos trente commerciaux en régie s'occupent spécifiquement de développer les deux à quatre pages de publicité locale des suppléments. La rédaction intervient-elle dans les colonnes des magazines? J.D.P. Nos journalistes confectionnent deux à quatre pages de complément d'information sur les loisirs féminins, ciblées évidemment sur des sujets locaux. En plus du logo L'Alsace-Le Pays, ces sujets font l'objet d'un appel de «une». La rédaction n'intervient pas dans le supplément TV. Pourriez-vous envisager de vous passer de ces suppléments dans leur forme actuelle? J.D.P. Non.Féminaest en train de prouver sa pertinence. Se passer de supplément TV, principal booster de nos ventes du samedi, me semble irréaliste. Réfléchir à une autre forme, pourquoi pas?Le Mondeconfectionne bien son propre supplément radio-télévision. Mais en-dehors de considérations rédactionnelles, nous rencontrerions de grosses difficultés techniques, liées à l'encartage de pages supplémentaires, à imprimer sur nos rotatives.

Envoyer par mail un article

Jean-Dominique Pretet : À L'Alsace, la preuve par cinq

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.