Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

MARCHÉ

Un secteur toujours en croissance

23/03/2001

Les Français ont l'embarras du choix parmi les magazines de marques. Selon l'agence médias MPG Ressources, l'Hexagone n'en comptait pas moins de 129 en novembre dernier, dont douze lancés entre 1999 et 2000. Cette famille représente à elle seule un volume de quelque 500millions d'exemplaires diffusés chaque année. L'explosion annoncée du secteur a donc bel et bien eu lieu. À titre de comparaison, le marché français ne comptait que cinquante-trois magazines de marques en 1995. Parmi les secteurs les plus actifs, les transports arrivent en tête avec vingt et un titres. Il est suivi par le marché de l'hygiène-beauté (quatorze magazines), à égalité avec le secteur information, médias, édition. La plupart de ces titres (huit sur dix, selon MPG Ressources) sont aujourd'hui ouverts à la publicité qui contribue, pour une part variable selon les supports, à leur financement. De fait, les annonceurs font plutôt bon accueil à ces nouveaux magazines. Selon l'institut Sécodip, qui pige trente-cinq titres, les investissements publicitaires ont atteint 463millions de francs bruts en 2000, soit une progression de 47%. De leur côté, le nombre d'annonceurs utilisateurs de consumers en tant que support publicitaire a progressé de 29%. Ils étaient quelque 1027 en 2000.«C'est un véritable engouement», commente Éric Trousset, directeur marketing de la pige quantitative à Sécodip. Pour autant,«les grandes régies classiques ne sont pas parvenues à pénétrer cet univers,remarque Antoine Mellottée, chez MPG Ressources.Nous manquons encore de chiffres, mais cela devrait changer dans l'avenir.»M.B.

Envoyer par mail un article

Un secteur toujours en croissance

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.