Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

La presse TV mieux orientée

30/03/2001

Les magazines de télévision semblent avoir enrayé, en 2000, l'érosion de leur audience. Une tendance qui demande à être désormais confirmée en matière de diffusion.

Les poids lourds de la presse de télévision verraient-ils le bout du tunnel? Bousculés par l'arrivée deTV hebdoetTV magazine,les deux suppléments TV de la presse quotidienne, malmenés par la montée en puissance deTélé loisirs(Prisma Presse),Télécâble satellite hebdo(groupe Michel Hommel) etTélé Z,le trioTélé 7jours, Télé staretTélé pochepeut pour la première fois fonder ses espoirs sur des signes tangibles. Abonné depuis des années au reflux de ses taux d'audience,Télé 7jours(2,4millions d'exemplaires) a ainsi repassé à la hausse, en 2000, la barre des 9millions de lecteurs. Une révolution.Télé pocherompt également avec la baisse en affichant la même audience l'an dernier qu'en 1999. Seules les audiences deTélé star,en recul de 2,6% malgré un ajout, début 1999, de seize pages pour les programmes des chaînes du câble et du satellite, et surtout deTélé magazine(-35,9%), restent cette année orientées à la baisse.«Cette chute est directement liée au changement de logo intervenu à la fin de 1999,explique son patron, Francis Morel.Les sondés n'ont pas reconnu le titre. C'est d'autant plus évident que 2000 est pour nous une très bonne année. La diffusion devrait progresser de 10 à 15%.» «C'est indiscutable, les hebdomadaires de télévision ont repris leur souffle l'an dernier»,confirme Luciano Bosio, DGA de Carat Expert.

S'adapter à l'abondance de chaînes

Ce regain de santé survient dans un contexte de marché restructuré depuis peu.«Nous commençons à absorber l'impact des suppléments de la presse régionale»,explique Gorune Aprikian, directeur délégué d'Emap Star, éditeur deTélé pocheetTélé star.Puissants concurrents des hebdomadaires de télévision, les supplémentsTV magazine(Socpresse) etTV hebdo(Hachette Filipacchi Médias) stabilisent en effet pour la première fois leur croissance, très forte depuis leur lancement en 1987. À eux deux, ils représentent une diffusion proche de 6,5millions d'exemplaires, soit le poids cumulé deTélé 7jours, Télé ZetTélé loisirs.«Leur pression se fait davantage sentir sur le terrain publicitaire que dans les kiosques»,estime Christine Lenoir, gérante et directrice de publications chez Hachette Filipacchi Médias.«Télé 7jours, Télé staretTélé pocheont beaucoup travaillé et multiplié les nouvelles formules pour suivre l'élargissement de l'offre de chaînes»,observe Luciano Bosio. De fait, l'équipe deTélé 7jourspréfère voir dans ses bons résultats les fruits du travail effectué sur l'image et le contenu éditorial du titre, objet d'une nouvelle formule début 1999.«Nous prenons moins de sujets d'agence pour être plus proche des programmes et des personnalités de la télévision française»,indique Patrick Mahé, directeur de la rédaction, qui vient une fois de plus de réaménager le contenu de l'hebdo, augmenté de quatre pages.«Cette année, trente-sept de nos unes ont été produites chez nous.» Télé 7joursenregistre aussi les effets de ses efforts promotionnels: il aurait gagné 60000abonnements en un an.«Nous avons lancé l'an dernier notre première campagne d'image et nous maintenons cette année le même budget»,reprend Patrick Mahé. Pour autant, l'éditeur demeure très prudent sur ses objectifs.«Même si certains clignotants se mettent aujourd'hui au vert, l'inversion de la tendance sera longue et difficile,prévient Christine Lenoir, qui prévoit un solde négatif de la diffusion en 2000.Nous luttons contre des tendances très lourdes et de fortes habitudes d'achat.»Chez Emap, la situation est plus contrastée.«Nous obtenons aujourd'hui des scores très encourageants surTélé star, affirme Gorune Aprikian.La diffusion pourrait redevenir positive fin 2001.»MaisTélé pochesouffre.«Nous l'avons repositionné en direction des enfants, or il nous manque cette année de grands mouvements, comme celui des Pokemon.»La vente au numéro a reculé de 3% sur les trois derniers numéros.«Précisément depuis la disparition de Didier Derlich, qui tenait l'horoscope»,note Gorune Aprikian. À quoi tient une courbe de ventes...

Envoyer par mail un article

La presse TV mieux orientée

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.