Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

CRÉATION

Quelques clés pour émerger

13/04/2001

La baisse du nombre de petites annonces pour l'emploi au premier trimestre 2001 n'est guère visible pour les lecteurs de journaux. Avec 80pages hebdomadaires dansL'Expresset deux cahiers spéciaux tous les lundis dansLe Figaro,il n'est pas simple, par exemple pour une entreprise en quête de salariés, d'émerger.«Il faut relativiser les choses, les petites annonces sur le thème de l'emploi sont beaucoup plus lues que vous ne le croyez,estime Rose-Marie Ponsot, directrice du cabinet de recrutement Mercuri Urval en France.Les lecteurs connaissent parfaitement les rubriques et s'arrêtent sur toutes les annonces, ne serait-ce que pour faire une veille concurrentielle.»C'est d'ailleurs la raison pour laquelle des sociétés ne souhaitent pas apparaître sur l'annonce et se retranchent derrière les cabinets de recrutement. Ces derniers en profitent alors pour afficher leur marque de façon explicite.«Nous avons élaboré une charte graphique très précise, tant en termes visuels que sur la description de l'annonce»,explique Christophe Burgaud, directeur du département commercial de Michael Page.

Une démarche publicitaire

Chacune comporte la description du poste, le salaire, des informations sur la société et un contact (téléphone, mail) pour postuler.«La rédaction des textes est essentielle, elle ne doit pas ressortir le brief du client, mais donner la valeur ajoutée du poste, afin de créer un déclic chez le candidat potentiel et l'inciter à répondre»,précise Christophe Burgaud, qui suggère fortement aux éditeurs de presse de regrouper les annonces du cabinet sur une ou plusieurs pages pour leur assurer une meilleure visibilité.«Il faut surprendre le lecteur,renchérit Pierre-Yves Frelaux, directeur général de TBWA\Corporate,mais cela ne passe pas forcément par la description du poste, mais par une vraie démarche publicitaire. Depuis dix mois, les DRH ont de plus en plus tendance à inclure le directeur de la communication dans les opérations de recrutement.»«Notre métier n'est pas du recrutement, mais de la communication»,ajoute Antoine Jeandet, PDG de Bernard Hodes Group en France, qui est persuadé que c'est ce positionnement affirmé de son agence qui lui permet actuellement de remporter près de trois compétitions sur quatre. Cette démarche commence à s'imposer, y compris dans les rubriques de petites annonces, où l'on trouve de plus en plus de vraies campagnes qui se contentent, pour en savoir plus sur un poste, de renvoyer sur un numéro de téléphone ou vers un site Web.«La forme n'est qu'un moyen pour se faire entendre»,souligne Serge Perez, président de Mediasystem. Reste à en convaincre des entreprises encore très frileuses qui, de l'avis général, n'aiment pas prendre trop de risques et rechignent à abandonner les vieux codes de la communication pour l'emploi.«N'oubliez pas que le recrutement est un acte insécurisant pour elles et qu'elles ont besoin d'être rassurées»,conclut Rose-Marie Ponsot. D.F.

Envoyer par mail un article

Quelques clés pour émerger

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies