Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Conseils en communication

DDB Communication 775,6 millions de francs

24/04/1998

L e groupe DDB confirme en 1997 sa place de numéro trois sur le marché français. La croissance de son revenu brut a été de 4,4%, mais de 10,9% à méthode de consolidation comparable, les chiffres d'OMD (Optimum Média Direction) n'étant intégrés qu'à 50% contre 100% l'année précédente. «Notre progression, constante, s'est faite en concommitance avec la construction d'un groupe», souligne Hervé Brossard, à la tête de DDB Communication France. De fait, DDB&Co a développé sur le marché porteur du corporate de nouveaux clients, parmi lesquels la Fondation France Télécom, Michelin, Suez-Lyonnaise des eaux, Casino pour la contre-OPA de Rallye sur Promodès, ou encore le ministère de l'Économie pour la campagne sur l'euro. DDB&Co a recruté chez Grey Philippe Bagot comme manager associé, chargé du pôle publicité. De son côté, Rapp&Collins (marketing opérationnel), élue agence de l'année avec une marge brute de 25,7 % et couronnée cette année au Grand Prix Stratégies, a développé un département de data mining et créé Fideliting, une filiale spécialisée dans les programmes de fidélisation. Piment (promotion) s'est associé à 100Degrés (identité visuelle) pour créer une société commune axée sur la communication au point de vente. DDB Trade (budgets de grande distribution) s'est dotée d'un nouveau directeur général, Paul Colin, qui supervisait précédemment dans l'agence de publicité le budget Volkswagen. Médi Covo, l'ex-directrice du développement de DDB, a fondé Tie-In, une structure spécialisée dans l'entertainment. De son côté, la centrale Optimum Media, qui oeuvre pour BBDO, DDB, depuis peu pour TBWA, et sans doute bientôt pour BDDP, a développé trois nouveaux départements dans les domaines de la santé, des médias interactifs et du recrutement. L'agence de publicité a, quant à elle, engagé «une révolution commerciale», selon les termes d'Hervé Brossard. Chaque client bénéficie désormais d'une «brand team» composée d'un commercial, d'un planner, d'un responsable média et d'une équipe créative qui défend ses projets devant la direction générale. «Cette organisation génère un gain de temps, de productivité et d'idées en même temps qu'elle forme les entrepreneurs de demain», ajoute Hervé Brossard. L'agence a par ailleurs monté son propre studio de production sonore, baptisé Studio5. La liste des nouveaux clients de DDB compte Christofle, Bonduelle, Albal, Frito Lay, le Loto sportif, Passionata, Pierre&Vacances, Patex et aussi la radio Sport FM.

Envoyer par mail un article

DDB Communication 775,6 millions de francs

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.