Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Bayard : Un bilan en trompe-l'oeil

18/05/2001

Si l'on s'en tient aux chiffres, 2000 aura été une année plutôt bonne pour le groupe Bayard, présidé par Alain Cordier (photo). Son chiffre d'affaires a progressé de 7% et il a renoué avec un résultat positif d'un peu plus de dix millions de francs. Ce retournement de tendance s'explique par le dynamisme du pôle d'édition (grâce à une association avec Gallimard) et par le développement international, mais«l'activité presse a aussi participé à cette croissance», indique Dominique Bénard, directeur général et membre du directoire: les abonnements ont légèrement progressé et le chiffre d'affaires publicitaire est en hausse de 13%. On en oublierait presque queNotre Tempsa dû abandonner son leadership àPleine Vie, passé au-delà du million d'exemplaires. Bayard s'est également beaucoup interrogé sur le devenir de quatre de ses magazines, avant de décider, le mois dernier, de suspendre la parution d'Eurekaet deBel âge.Côté femmeetTerre sauvageont, eux, obtenu un sursis complémentaire, à charge pour leurs dirigeants de les remettre à flot afin de faciliter la recherche de partenaires. L'année 2001 sera également consacrée à la consolidation de l'activité internationale, ainsi qu'au lancement des sites Internet, prévu pour septembre.

Envoyer par mail un article

Bayard : Un bilan en trompe-l'oeil

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.