Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Agences interactives

Framfab (21,2MF)

22/06/2001

Framfab, l'une des premières Web agencies européennes, a connu un sérieux revers de croissance en Suède, son pays d'origine. Deux levées de fonds successives, en mai et juin 2001, devraient lui permettent d'éviter le dépôt de bilan. Le groupe est cependant contraint de désinvestir massivement pour se recentrer sur son activité de conseil Internet. Il passera de 12 à 6pays, et de 1200 à 900personnes d'ici à octobre prochain, dans l'objectif de renouer avec la rentabilité avant la fin de cette année. Les effets de cette bourrasque ont été moindres en France. Sur soixante-douzepersonnes, quelques-unes devront quand même prendre le chemin des neuf licenciés de l'an dernier.«2000 a été l'année du repositionnement de Wcube (agence d'origine rachetée en 1999) vers les grands comptes,déclare Reza Ghaem-Maghami, CEO de Framfab France depuis septembre dernier.Notre spécificité est le développement international.»La filiale française a acquis trois clients paneuropéens l'an dernier: Axa, 3M et Packard Bell. L'année 2001 a débuté avec le gain de Mac Donald's France, Wanadoo et Sanofi-Synthélabo. Framfab France déclare 21,2millions de marge brute en 2000, contre 4,3millions en 1999, une progression spectaculaire. Elle reste cependant déficitaire sur l'exercice 2000.«Ces pertes sont liées au financement de la croissance»,déclare Reza Ghaem-Maghami. Le conseil représente 35% de l'activité, dont 25% en marketing/communication et 10% en business dévelopment; l'intégration, l'ingénierie et le design 55%, et l'hébergement les 10% restants.«En 2001, nous espérons maintenir le cap»,conclut Reza Ghaem-Maghami.

Envoyer par mail un article

Framfab (21,2MF)

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.