Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Jouez... éliminez!

20/07/2001

Le jeu télévisé est à la croisée des chemins. Aux côtés des valeurs sûres comme Le Bigdil, Qui veut gagner des millions? et Questions pour un champion, une nouvelle génération de jeux, fondée sur l'élimination, fait son apparition. Une tendance qui inquiète le marché.

IßntervillesetLes Jeux de 20heuresrassemblaient la France entière. C'était avant la privatisation du paysage audiovisuel français. Aujourd'hui, la concurrence a beau être plus rude, les fidèles duBigdilet autreQui veut gagner des millions?(deux jeux diffusés sur TF1) sont toujours aussi nombreux. Preuve que les jeux font toujours recette à la télévision. Une douzaine d'entre eux se partagent aujourd'hui le terrain, chacun ayant sa «clientèle». Difficile de savoir si l'audience d'un jeu TV dépend de son contenu, de son concept ou simplement de l'heure à laquelle il est diffusé. Ainsi, les programmes diffusés en plein après-midi -Des Chiffres et des Lettres(France2),Questions pour un champion(France3) et100% Question(La Cinquième) - , font, et ce n'est pas une surprise, particulièrement recette auprès des personnes âgées de 50ans et plus. Pour toucher un public plus jeune,«ces programmes restent accessoires»considère Alexis Porte, expert TV chez Initiative Media. Ces trois jeux partagent une autre caractéristique: ils font appel à la culture et la réflexion, par opposition aux jeux dits «à gain» du typeBigdil,Qui veut gagner des millions?etLe Juste Prix(un jeu que TF1 cessera de programmer à la rentrée).«En termes d'audience, il existe une frontière entre les deux», note Frédéric Degouy, directeur TV de l'agence médias MediaCom Paris. La frontière existe aussi entre les chaînes de télévision. D'une manière générale, le service public a du mal à attirer un public plus jeune.Les Z'Amours, qui rassemble sur France2 en moyenne 200000téléspectateurs de moins queDes Chiffres et des Lettres, ne compte que 41% d'individus âgés de moins de 50ans parmi ses fidèles. Chez France Télévision,Fort Boyardest l'exception. Le Père Fourras et ses colocataires de la plus célèbre citadelle marine de France parviennent même à fidéliser un cinquième des enfants âgés de 4 à 14ans. Un score dont même TF1 ne peut se targuer. Les quatre jeux de la Une parviennent à intéresser un public assez homogène composé d'environ 40% de téléspectateurs âgés de 15 à 49ans. TF1 reste également la championne des ménagères de moins de 50ans, l'une des cibles publicitaires les plus recherchées par les annonceurs. Celles-ci représentent un quart de l'audience duBigdilet environ 20% de celle deQui veut gagner des millions?etAttention à la marche. Très bien exposés,Le BigdiletQui veut gagner des millions?, dans deux styles différents, font figure de référence, renchérit Alexis Porte, qui considère qu'un jeu télévisé«est porteur dès lors qu'il est fédérateur et qu'il séduit les parents en profitant de la prescription des enfants». Tous deux touchent aussi bien les 4-10ans que leurs parents. C'est aussi le cas d'Attention à la marche. Cette audience conjointe est bien entendu valorisée par TF1 Publicité dans les tarifs de ses écrans publicitaires. Enfin, ne cherchez pas à cibler les hommes grâce aux jeux, car les téléspectateurs les plus fidèles à ce type de programme... sont les téléspectatrices: elles constituent environ 60% de l'audience.

Un concept pas assez humain et trop dépersonnalisant

Entre les jeux de connaissance et les jeux à gains, Canal+ ouvrira à la rentrée une troisième voie: le jeu décalé. Animé par Alain Chabat et diffusé chaque soir aux alentours de 20heures,Burger Quiza suscité l'intérêt des acheteurs d'espace publicitaire dans les agences médias. Alexis Porte se dit séduit par son côté«très novateur». D'ores et déjà, deux autres tendances gagnent les jeux télévisés. La première, c'est l'inflation des gains.«L'ampleur des gains et le concept deQui veut gagner des millions?ont constitué une réelle nouveauté,poursuit Alexis Porte.Depuis, les gains des autres jeux paraissent un peu fades.»Plus inquiétante est la généralisation des jeux où les candidats s'éliminent ou sont éliminés sans ménagement. Nagui s'y était essayé dansQue le meilleur gagne(France2), mais la tendance se confirme avec le nouveau jeu de TF1,Le Maillon faible, où les candidats s'éliminent en vertu de leurs faiblesses. Ce concept laisse les acheteurs sceptiques:«Pas assez humain et trop dépersonnalisant,tranche Alexis Porte.Le candidat n'a pas assez d'importance. Si le principe de l'élimination a toujours existé, il a changé de teneur.» «Auparavant, les jeux portaient davantage sur les connaissances et nivelaient par le haut,souligne de son côté Annie Mazenti, directrice générale adjointe de Starcom.Aujourd'hui, on joue sur le voyeurisme, le misérabilisme, voire l'humiliation des candidats.»Pour elle, pas de doute: c'est l'effetLoft Story. Que le Conseil supérieur de l'audiovisuel ait demandé à M6 de mettre la pédale douce sur le procédé n'y change rien.«Les présentateurs, autrefois un peu guindés, rivés sur leurs fiches, ont désormais un rôle à la limite du pervers», ajoute Annie Mazenti, qui se demande si les annonceurs suivront. Les paris sont ouverts...

Envoyer par mail un article

Jouez... éliminez!

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.