Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Coulisses

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Stratégies

09/11/2001

Comment les sujets sont-ils choisis ? Quand le journal est-il bouclé ? Qui travaille sur la Newsletter ? Stratégies dévoile ses secrets de fabrication.

A qui appartientStratégies?

Le propriétaire actuel deStratégiesest le groupe anglo-néerlandais Reed-Elsevier, l'un des géants mondiaux de l'édition professionnelle, dont les places fortes sont localisées dans les pays anglo-saxons et aux Pays-Bas. Dans ce contexte mondial,Stratégies, qui dépend de la division Elsevier Business Information (EBI), fait un peu figure de goutte d'eau. Au niveau français, EBI, avec des activités d'édition et de formation (Prat Éditions, EFP), est entrée dans le gotha des deux cents premières entreprises de communication. En 2000, EBI France a réalisé un chiffre d'affaires de 45,6 millions d'euros (299 millions de francs).

Comment les sujets d'articles sont-ils choisis ?

La question revient régulièrement chez nos interlocuteurs. Pour faire simple, on pourrait dire que dès qu'un journaliste flaire une bonne histoire, le sujet est quasiment acquis. Reste ensuite, après les vérifications d'usage, à arbitrer entre les différents sujets proposés par la rédaction. C'est le rôle de la conférence de rédaction, qui se tient, pour Stratégies sous sa forme hebdomadaire, tous les mercredis matin. Une fois les sujets fixés, à J - 9 avant la parution, il ne reste plus au journaliste en possession de son « scoop » qu'à espérer qu'un concurrent ne va pas entre-temps lui griller la politesse. Heureusement, Stratégies dispose aussi d'un quotidien adressé par e-mail,StratégiesNewsletter, qui se révèle très utile quand l'information ne peut pas attendre pour être publiée. Pour la Newsletter, le choix des sujets s'effectue lors d'une miniconférence de rédaction, chaque après-midi.

Quand le journal est-il bouclé ?

Éternelle requête de nos lecteurs :« Quand dois-je envoyer mes informations pour figurer dans le prochain numéro ? »PourStratégiesNewsletter, c'est simple : ce quotidien est bouclé tous les soirs à 20 heures (le vendredi pour la parution du lundi), et expédié par Internet à 5 heures le lendemain matin. Pour l'hebdomadaire, le bouclage s'étale sur une quinzaine de jours, en partant des pages les plus « froides » du journal (toute la partie magazine, dont font partie le Dossier et la Saga, par exemple), pour aller, le mardi précédant la parution, jusqu'aux pages les plus « chaudes » que sont les rubriques L'Événement, À l'affiche et Place du village. Les pages d'actualité se bouclent, quant à elles, entre le vendredi et le mardi.

Qui travaille sur StratégiesNewsletter?

Tout les journalistes de la rédaction. Depuis 1998 et le passage de la Newsletter d'une version papier au format électronique, elle n'a plus de rédaction attitrée. Tous les journalistes de l'hebdomadaire sont donc également les journalistes du quotidien. Autant vous dire qu'il vaut mieux ne pas être schizophrène ! Pendant vingt-cinq ans, de son lancement en 1973 à ce changement en 1998, la Newsletter était envoyée par coursier à une grosse centaine d'abonnés. En passant sur Internet, la diffusion a explosé, puisqu'elle est aujourd'hui adressée à quelque 7 000 abonnés de l'hebdomadaire.

StratégiesetCB Newssont-ils vraiment à couteaux tirés ?

Eh bien... oui. Pour reprendre une expression sportive, on peut même parler de marquage à la culotte. Il suffit que Stratégies annonce qu'il va fêter ses trente ans pour que CB News, immanquablement, lui grille la politesse en arrosant ses quinze ans. De fait, sur un marché professionnel non extensible, la bataille pour l'information et pour les parts de marché (diffusion et publicité) fait rage. Mais imaginez un peu ce que serait votre paysage si, à l'instar de certains secteurs professionnels comme le textile, oùLe Journal du textilea tué un à un tous ses concurrents, il ne restait plus qu'un seul titre de presse...

Comment les campagnes du « Qui fait quoi » sont-elles retenues ?

Ce choix s'effectue selon un savant dosage de transparence et de subjectivité. Pour sélectionner les six campagnes hebdomadaires, la rédaction examine ce qu'elle reçoit et ce qu'elle a pu repérer par ailleurs. Ensuite, le but du jeu étant de soumettre au vote de l'invité le meilleur de la semaine, reste à arbitrer. C'est là que l'appréciation du rédacteur concerné entre en ligne de compte. Heureusement, le malheureux, qui sent peser sur ses épaules une responsabilité écrasante, dispose de critères objectifs pour effectuer son choix : l'originalité de la campagne, son caractère inédit ou surprenant, son intérêt créatif, etc.

Pourquoi parlez-vous toujours des mêmes ?

Le reproche revient régulièrement : il n'y en a que pour Havas Advertising ; dès que Publicis tousse, vous éternuez ; vous ne parlez que des campagnes de BDDP&Fils... Eh bien non ! En toute bonne foi, notre règle de base est de ne privilégier personne. Seulement, avec deux mastodontes comme Publicis et Havas Advertising qui pèsent, peu ou prou, pas loin du tiers du marché français, il est normal que, mathématiquement, ces enseignes et leurs filiales soient davantage citées que d'autres. Et si l'on retrouve souvent les campagnes de BDDP&Fils, de Young&Rubicam, de DDB ou de BETC dans nos colonnes, c'est tout simplement parce que ces sociétés se distinguent par leur créativité.

Les articles sont-ils payants ?

« Voilà, j'ai un communiqué de presseà faire passer, est-ce que vous pouvez me dire quelle sont les conditions de parution ? »Quand un journaliste reçoit ce type d'appel, il est immanquablement pris d'une envie d'éclater de rire... ou de transférer la communication au service commercial, qui n'en demande pas tant. Que cela soit clair une bonne fois pour toutes : chezStratégies, tout comme chezCamping magazineou auMonde diplomatique, on ne fait pas payer pour publier un article. Journal professionnel ne veut pas dire journal qu'on achète (sauf en kiosques...). Répétons-le, il suffit qu'un sujet constitue une bonne histoire pour que le rédacteur lui accorde toute l'importance nécessaire. Gratuitement !

La rubrique « C'est vous qui le dites » est-elle ouverte à tous ?

Venez à nous, billets d'humeur, lettres ouvertes, tribunes libres et autres coups de gueule (ou coup de coeur). Toute opinion, dès lors qu'elle fait avancer les débats en cours, est la bienvenue. Encore faut-il qu'il ne s'agisse pas d'un message creux ou à simple usage interne, comme cela arrive parfois. En dehors de ces rares exceptions,Stratégiespublie tous les points de vue... dans la limite de sa pagination.

Comment retrouver et se procurer un article déjà publié ?

La méthode est simple. Il faut s'adresser au service documentation. Celui-ci vous retrouvera la référence du numéro dans lequel l'article que vous recherchez a été publié. Si vous ne l'avez plus sous la main, il ne vous reste qu'à le commander ou à venir le consulter à l'accueil du journal, qui mettra à votre disposition une collection reliée deStratégies. Un service d'archives sur Internet devrait également être opérationnel courant décembre prochain.

Envoyer par mail un article

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur Stratégies

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.

Plus d’informations sur les agences avec les Guides Stratégies