Vous êtes ici

Pour bénéficier des alertes ou des favoris, vous devez vous identifier sur le site :

Vous avez déjà un identifiant sur stratégies.fr ? Identifiez-vous

Pas encore d'identifiant ? Créez vos identifiants

Tendances

Le corps dans tous ses états

18/12/2001

Poils et capitons s'affichent sans complexe dans la publicité, la mode et au cinéma. L'image du corps revient aux basiques plus authentiques.

Même Philippe Séguin s'y est mis. Le conseiller de Paris arbore depuis quelques mois une barbe poivre et sel qui, curieusement, lui redonne un coup de jeune. Haro sur le lisse ! Les minets imberbes n'ont plus la cote.La Planète des singeset ses créatures hirsutes ont fait un tabac, tandis que le réalisateur Michel Gondry a choisi pour héroïne de son premier film,Human Nature,une femme à la pilosité envahissante. La marque de prêt-à-porter Sisley montre dans son catalogue hiver 2001, shooté par le photographe Terry Richardson, une débauche de poils d'aisselles, voire de toisons pubiennes rebelles. Même Lancôme, une marque pourtant peu connue pour le naturel de ses visuels, lance son nouveau masculin, Miracle Homme, avec un Mathieu Kassovitz « virilissime », arborant une barbe de trois jours.

Ouf ! Plus besoin de passer des heures dans la salle de bains. Les physiques irréprochables ne tiennent plus le haut du pavé. Les corps sont en friche et on n'hésite plus à exhiber capitons et bourrelets à l'envi. L'actrice Renée Zellweger, héroïne du filmLe Journal de Bridget Jones,fait tomber des apollons comme Hugh Grant et Colin Firth, malgré ses cuisses bien dodues et son ventre replet. Sophie Dahl, mannequin lascif de la dernière publicité pour le parfum Opium d'Yves Saint-Laurent, avoue sans aucun complexe une taille 44. Serait-ce donc la fin des corps moulés à la louche ?« La femme repart à la conquête de sa féminité, et la vit de manière très primaire,explique Véronique Rheims, directrice de la stratégies des marques chez Future Brand Menu, qui vient de réaliser une étude intituléeLa Beauté : fondamentaux et perspectives. » « On accepte son corps dans toutes ses manifestations : la maternité est revalorisée, on revient au corps organique et l'on recherche un contact plus brut, des sensations multiples »,ajoute-t-elle.

Attention, il ne s'agit pas non plus de se transformer en monstre des cavernes adipeux. Simplement, après les années quatre-vingt-dix où les top-modèles rachitiques étaient érigés en modèles, on en revient à des canons de beauté plus raisonnables, plus authentiques. Il était temps !

Envoyer par mail un article

Le corps dans tous ses états

Séparer les adresses par des virgules
M’envoyer une copie par e-mail
Email this Article

Thank you for your interest in spreading the word about Stratégies.

NOTE: We only request your email address so that the person you are recommending the page to knows that you wanted them to see it, and that it is not junk mail. We do not capture any email address.